Début

L’Esri face au Covid-19 : les initiatives sélectionnées par la rédaction, n° 8

Paris - Publié le mercredi 29 avril 2020 à 18 h 17 - n° 181910 • Un kit de prévention et d’apprentissage des gestes barrières dans les écoles primaires développé par l’Université de NantesUniversité de Nantes dans le cadre du hackathon #EUvsVirus ;
• un appel aux dons lancé par Ralph Lauren Corporate Foundation pour soutenir l’Institut Gustave Roussy ;
• une web-série humoristique autour du confinement réalisée par Rennes School of BusinessRennes School of Business ; 
• 300 bourses sociales distribuées par Skema aux jeunes fragilisés ;
• une FAQFAQFoire aux questions autour des résultats d’essais cliniques proposée par la Société française de pharmacologie et de thérapeutique. 

News Tank poursuit sa veille sur les actions et projets qui naissent dans l’Esri en réponse à la crise liée à l'épidémie de Covid-19.

Si nous relayons, au fil de l’eau, les initiatives majeures via des articles dédiés, de nombreuses autres méritent d'être signalées, tout simplement parce qu’elles aussi donnent à voir cette formidable mobilisation à l'œuvre dans les universités, écoles, organismes de recherche, Crous et acteurs de l’innovation.

Bonne lecture, et n’hésitez pas à nous signaler vos initiatives !
Le projet "Corridoor" de l'Université de Nantes
Le projet "Corridoor" de l'Université de Nantes

Hackathon #EUvsVirus : l’Université de Nantes planche sur l’apprentissage des gestes barrières dans les écoles

Du 24 au 26/04/2020, avait lieu le hackathon européen #EUvsVirus organisé par la Commission européenne, auquel participait notamment l’Université de NantesUniversité de Nantes. L’objectif de ce défi : « inventer des solutions innovantes » pour faire face au virus.

L’équipe nantaise s’est intéressée à la prévention et l’apprentissage des gestes barrières dans les écoles primaires, dans la perspective de leur réouverture le 11/05. L’équipe, composée d’une quinzaine de personnes (chercheurs, étudiants, designers, communicants, enseignants, etc.), a mis sur pied le projet Corridoor

Ce kit propose « des solutions pour mettre en place des accès sécurisés dans les écoles », par le biais de vidéos ludiques et pédagogiques pour apprendre les bons gestes, ou encore des bornes interactives vérifiant le port du masque. Ces solutions « ont été développées en s’appuyant sur des technologies d’IAIAIntelligence artificielle et d’analyses d’images développées par des chercheurs de l’Université de Nantes ». 

Au total, ce hackathon a rassemblé, à distance, 20 900 personnes issues de 141 nationalités différentes. Les résultats seront annoncés le 30/04.

Du 27/04 au 08/05, les étudiants de Paris 1 répondent aux problématiques européennes via le défi UNA TEN

Du 27/04 au 08/05, les étudiants de Paris 1 répondent aux problématiques européennes via le défi UNA TEN

Les étudiants de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, ainsi que ceux des universités membres de UNA Europa, participent au défi UNA TEN (Transform Emergency Now) qui se déroule de 27/04 au 08/05/2020.

L’objectif de ce hackathon est « d’apporter des réponses à des problématiques européennes à travers le prisme local et développer ainsi des solutions adaptées à chaque territoire ». 

Ainsi, les étudiants volontaires tenteront de répondre à quatre défis :
• « repenser la culture et le divertissement face au Covid-19 ;
• le consentement numérique en ligne ;
• voyager dans la période à venir ;
• garantir un approvisionnement alimentaire continu et responsable ». 

128 élèves de Digital Campus Paris s’engagent pour l’Afrique

Depuis le 20/04, 128 élèves de Digital Campus Paris travaillent sur le projet ZéroCorona.org, aux côtés de la Conférence permanente des Chambres consulaires africaines et francophones.

Ce projet, créé par un collectif d’entreprises de la French Tech, a pour but de « venir en aide au continent africain, en fournissant gratuitement du matériel médical aux personnels soignants dans les cliniques et hôpitaux d’Afrique ». 

Les étudiants :

  • créent des opérations de communication pour faire connaître l’initiative ;
  • proposent de solutions digitales qui vont appuyer les initiatives sur le terrain pour sensibiliser les populations locales aux gestes barrières ; 
  • mettent en place une application pour recruter des « crieurs publics », les mettre en relation avec des interlocuteurs sur le terrain et les former aux messages à transmettre. En effet, la majorité des habitants des pays les plus pauvres n’ont pas accès à internet, ces « crieurs » sont donc là pour relayer les mesures de santé publique. 

La finalité du projet ZéroCorona.org est « de récolter des dons via un service de crowdfunding et d’impliquer un maximum de relais et de contributeurs pour apporter le meilleur soutien logistique aux pays qui en feront la demande », indique l’établissement. 

Audencia met ses imprimantes 3D à disposition pour la création de respirateurs

Depuis le 16/03, le collectif Makers for Life travaille sur la conception et la production du MakAir, un respirateur artificiel exclusivement dédié au traitement du Covid-19. Adossé au CHU, à l’Université de Nantes et au CEACEACommissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives, le projet est soutenu par des industriels internationaux et des collectivités.

Audencia s’associe au projet, grâce à Jean-Marc Charlot, un de ses professeurs. Responsable du Makerspace de l’école de management nantaise, il a pu « produire quelques pièces nécessaires à la réalisation des prototypes ». Depuis le 24/03, Audencia a donc mis ses imprimantes 3D à disposition.

Informer, soutenir et divertir

Radio Libellules entend lutter contre l’isolement des seniors dans les EhpadEhpadétablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Université Bordeaux Montaigne)

Quatre étudiants, inscrits à la certification « formation à la communication sonore radiophonique » de l’Université Bordeaux Montaigne, ont créé Radio Libellules. Objectif ? « Redonner le sourire aux résidents en Ehpad mais aussi aux soignants » et lutter contre l’isolement. 

Chaque mercredi l’émission propose « des chroniques poétiques, des jeux, appels téléphoniques, analyses, extraits d’archives, publicités et sketches d’époques, musiques d’époques ou actuelles ». 

Six épisodes sont déjà en ligne.

Une websérie humoristique autour du confinement (Rennes SB)

En partenariat avec la troupe de comédiens La Belle Boîte, Rennes School of BusinessRennes School of Business propose depuis mi-mars une web-série humoristique, intitulée « Lockdown with Rennes SB », qui porte « sur la mise en œuvre des cours en ligne, du télétravail ou encore des examens à distance », indique l’établissement.

Les comédiens incarnent, selon les épisodes, des professeurs, des étudiants ou bien encore l’équipe support ITITInformation technology (technologie de l'information) de l’école.

« Dans un contexte de confinement imposant de fortes contraintes humaines et techniques de tournage, la troupe a réussi à traiter avec humour les questions et situations posées avec l’expérimentation des cours à distance et du télétravail. » 

Quatre épisodes sont disponibles sur les réseaux sociaux de l’école, et d’autres sont en cours de réalisation. 

Une FAQ autour des résultats d’essais cliniques (Société française de pharmacologie et de thérapeutique)

 « Face aux nombreuses incompréhensions et interrogations actuelles », la Société française de pharmacologie et de thérapeutique met en place une FAQFAQFoire aux questions “spéciale grand public” pour savoir lire et interpréter un article présentant des résultats d’essais cliniques. 

Dans une « première leçon », le document présente différents aspects : publications scientifiques, les types d’études, méthodologie des études cliniques, analyse des résultats, biais, notion de “médecine basée sur des preuves”, et aspects éthiques. 

Des émissions pour mieux comprendre la gestion de crise (Eurométropole de Strasbourg)

L’Eurométropole de StrasbourgEurométropole de Strasbourg propose cinq émissions accessibles sur Facebook, dans lesquelles les habitants pourront formuler les questions qu’ils se posent autour de la crise sanitaire, sa gestion et les solutions en cours ou à venir.

Dans chacune d’elle, une personnalité ou un expert se met à la disposition du grand public pour répondre en direct aux interrogations des internautes, aux côtés de Robert Hermann, président de l’Eurométropole. 

La première émission aura lieu le 30/04 à 18h, en présence de Jean SibiliaJean Sibilia, doyen de la faculté de médecine de l’Université de Strasbourg et président du comité scientifique local.

I’MTech ouvre une rubrique dédiée au Covid-19

I’MTech, le site d’actualité scientifique et technologique de l'IMTIMTInstitut Mines-Télécom et de ses écoles, édité par la direction de la recherche et de l’innovation, annonce l’ouverture d’une rubrique dédiée au Covid-19 et à ses conséquences.

Ainsi, « au travers d’articles vulgarisés », le site propose l’éclairage des enseignants-chercheurs des écoles de l’IMT « sur les implications sanitaires, économiques et sociales dans la crise actuelle ». 

Ralph Lauren se mobilise en France

La maison de mode Ralph Lauren annonce, le 16/04, apporter son soutien à l’Institut Gustave Roussy, par le biais d’un don qui permettra de développer l’étude clinique de l’institut. Baptisée Oncovid, celle-ci a pour but d’évaluer l’impact du Covid-19 sur les personnes atteintes du cancer et leur réponse au traitement. 

Grâce à cette donation, l’Institut Gustave Roussy a « décidé de lancer quatre nouveaux projets de recherche d’envergure aux retombées potentiellement impactantes », indique Fabrice Barlesi, directeur médical et directeur de la recherche clinique de l’établissement. Ces projets étudieront « les mécanismes cellulaires, génétiques et immunitaires liés à l’infection et la maladie qui reste à ce jour mal compris ». 

Cette donation de l’entreprise américaine s’accompagne d’un appel au don lancé par Ralph Lauren Corporate Foundation pour soutenir cette étude clinique. 

Par ailleurs, Ralph Lauren, en collaboration avec la fondation des Hôpitaux de Paris, « fera don aux patients hospitalisés atteints du Covid-19 et au personnel de santé en première ligne de 15 000 articles, notamment des pyjamas, des t-shirts et autres vêtements confortables, dans dix hôpitaux et Ehpad en France. » . 

Skema distribue 300 bourses sociales à ses étudiants

Pour venir en aide aux « jeunes et leurs familles fragilisés par les conséquences des mesures de confinement », SkemaSkema Business School annonce allouer 300 bourses sociales « Coronavirus », dans le cadre d’un fonds de solidarité dédié. Ce dispositif, opérationnel du 20/04 au 20/12/2020, s’ajoute au fonds d’urgence permanent destiné à aider ses étudiants en difficulté passagère.

Cela concerne les étudiants privés de leurs indemnités de stage ou dont les contrats d’alternance ont été rompus, ou encore ceux qui font face à des difficultés de paiement des besoins de première nécessité (loyer, frais de santé, etc.). Skema précise que « chaque situation sera étudiée au cas par cas ».

Grâce à la mobilisation « des 2 500 entreprises partenaires, les 45 000 diplômés, les étudiants, les prestataires et des collaborateurs de l’école », ce fonds distribuera des bourses « Skema United » allant de 1 k€ à 3 k€. Au total, cela représente 250 k€. 

L’école ajoute qu’en parallèle de ces aides financières, elle reste « vigilante à l’identification de situations psychologiques complexes parmi son corps étudiant », notamment par le biais du département référent, le Student Office, en lien avec les structures internes et externes de Skema. 

Fin
loader mask
1