Début

Annulation des oraux post-CPGE : l’APHEC et une pétition critiquent le choix des écoles de management

Paris - Publié le jeudi 26 mars 2020 à 11 h 45 - n° 178905 « S’il s’avère que certaines écoles d’ingénieurs maintiennent des épreuves orales, même sous une forme allégée, nous vous demandons officiellement de reconsidérer rapidement la décision d’annuler les oraux d’entrée dans les écoles de management », écrit l’APHECAPHECAssociation des professeurs de classes préparatoires économiques et commerciales (Association des professeurs des classes préparatoires économiques et commerciales), le 25/03/2020.

L’association, qui revendique 1 500 adhérents, s’adresse à la CGECGEConférence des grandes écoles, à la DACDACDirection des admissions et concours (direction des admissions et concours), qui gère le concours BCEBCEBanque commune d'épreuves, et aux responsables d’Ecricome. 

L’APHEC estime dans son courrier qu’il « en va de l'équité entre les candidats de l’ensemble de la filière CPGECPGEClasse préparatoire aux grandes écoles. Il n’y a aucune raison que les élèves de CPGE ECECéconomique et commerciale soient lésés par une décision qui ne concernerait pas les autres filières ».

L’association fait part de « l’incompréhension totale, tant des élèves que des professeurs de CPGE EC ». Elle explique avoir d’abord cru que l’annulation était imposée par le Mesri, du fait de l'épidémie de Covid-19, puis avoir constaté que « les écoles d’ingénieurs envisagent malgré cela  le maintien de certaines épreuves orales.Pourquoi ce qui est devenu impossible pour les écoles de management serait-il possible pour les écoles d’ingénieurs ? », interroge-t-elle.

Le courrier critique également la communication autour de cette décision, qui a filtré sur le site Major-Prépa avant d'être officialisée par le Chapitre des écoles de management auprès de News Tank, le 24/03 dans la soirée. « Pour le moins, nous aurions pu espérer que les associations de professeurs soient en premier lieu officiellement informées. »

Une pétition en ligne, lancée par le BDEBDEBureau des étudiants d’HEC, demandant le maintien des oraux recueillait 4 501 signatures, le 26/03/2020. 

« Tout faux » répond Laurent ChampaneyLaurent Champaney, président de la commission « amont » de la CGE, à ce courrier sur le réseau social Twitter. Alice GuilhonAlice Guilhon, présidente du Chapitre des écoles de management de la CGE, ne donne pas suite à nos sollicitations à ce sujet.

Alain JoyeuxAlain Joyeux, président de l’APHEC, ne souhaite pas commenter davantage le courrier, attendant la position des écoles d’ingénieurs.
© D.R.
© D.R.

Les décisions des écoles en matière de concours

Annonce du Chapitre des écoles de management, le 24/03

  • Les oraux sont annulés « pour préserver les familles et les collaborateurs des entreprises et des écoles. Les associations des classes préparatoires ont été prévenues et acceptent ce dispositif ».
  • Les épreuves écrites sont « repoussées jusqu'à la mi-juin et se tiendront dans les conditions normales, les banques d'épreuves ayant été saisies pour vérifier la faisabilité des écrits dans les lieux et conditions habituels malgré les changements de dates. Dans ce cadre, les écoles classeront les candidats à partir des 30 coefficients. [Le système d’affectation] Sigem se tiendra donc sur cette base uniquement ».

Position des écoles d’ingénieurs

« La décision exceptionnelle de suspendre l’épreuve de TIPETIPETravaux d’initiative personnelle encadrés pour la session 2020 a été prise », indiquait le SCEI (service concours école d’ingénieurs), sur son site, le 25/03, concernant les épreuves orales des concours post-CPGECPGEClasse préparatoire aux grandes écoles en école d’ingénieurs.

Pour les autres épreuves orales, « des travaux de report sont à l’étude dans un format en cours d’appréciation », indique également le SCEI.

Laurent ChampaneyLaurent Champaney, directeur général d’Arts et métiers et président de la commission amont de la CGE, voit « deux options  :

  • ne faire passer que des épreuves écrites, de manière à garder des dates de rentrée classique ;
  • organiser des oraux à la fin de l’été », disait-il à News Tank, le 24/03/2020.

Le courrier de l’APHEC et la réponse de Laurent Champaney

Tweet @L. Champaney

La pétition lancée par le BDE d’HEC

« Nous appelons les écoles à tout simplement reporter la tenue des épreuves orales. Pourquoi ? Car cela va à l’encontre de l’essence même de l’école de commerce : préparer les étudiants aux métiers du management dont la dimension orale est prépondérante. Cela dévalorise aussi la sélection : les oraux ont l’effet d’un révélateur après les épreuves écrites.

Comment sélectionner 400 candidats sur les 6 000 qui se présentent uniquement à travers des copies ? Ce panel est bien trop large, l’oral nécessaire pour une sélection juste.

Par ailleurs, ce n’est que s’affranchir d’une part importante du travail et du temps que les préparationnaires ont consacré depuis deux ans a minima, jusqu’à quatre pour certains, pour préparer les oraux.

Enfin, l’argument mis en avant d’une potentielle mise en difficulté de l’agenda de certaines familles ne tient pas : cela fait au moins deux ans que cesdites familles font tout autour des préparationnaires afin de leur permettre la meilleure préparation aux concours. Ce n’est justement que piétiner leurs sacrifices que d’annuler les épreuves orales. »

Association des Professeurs des classes préparatoires économiques et commerciales

Fiche n° 3654, créée le 06/11/15 à 03:40 - MàJ le 27/03/19 à 13:18

Association des Professeurs des classes préparatoires économiques et commerciales



Association des Professeurs des classes préparatoires économiques et commerciales
123 rue Saint-Jacques
75005 Paris - FRANCE
vCard meCard .vcf VCARD

Fin
loader mask
1