Début

Exclusif CTI : précisions sur les stages, l’apprentissage et l’international; les audits d'évaluation reportés

Paris - Publié le jeudi 26 mars 2020 à 16 h 20 - n° 178771 « La CTICTICommission des titres d'ingénieur recommande aux écoles d’adopter une approche pragmatique dont la seule ligne directrice doit être de veiller à ce que chaque élève-ingénieur, chaque stagiaire de la formation continue puisse au final attester et faire valoir l’acquisition des compétences terminales associées à son diplôme. La CTICTICommission des titres d'ingénieur souligne que les modalités pour mettre en œuvre et valider ces compétences ne sont jamais uniques », écrit la commission dans un courrier adressé aux responsables d'écoles d’ingénieurs, le 26/03/2020, après sa séance plénière du 24/03.

Sur la question de l’international : l’obligation de mobilité est levée pour les étudiants de deuxième et de troisième année. « Mais nous demandons aux écoles de trouver des moyens, autant que possible, de les former à évoluer dans un contexte international et multiculturel », déclare Élisabeth CréponÉlisabeth Crépon, présidente de la CTI, à News Tank, le 25/03/2020.

Le courrier conseille de mettre en place une activité académique spécifique qui pourra, par exemple, « valoriser leurs différentes expositions internationales antérieures afin de développer leur capacité à intégrer un contexte professionnel international et multiculturel ».

Pour les stages, la CTI « souhaite que les établissements prennent toutes les mesures d’adaptation que la situation impose. Mais, là aussi, nous insistons sur l’approche compétence et nous demandons, si possible, de mettre en place d’autres activités pour former les élèves.

Par exemple, des écoles utilisent les stages pour valider la compétence “exposition à la recherche”. Il y a d’autres moyens que les stages, par exemple un travail seul ou en groupe sur un sujet, dûment encadré à distance ».

La présidente précise que la CTI attire « l’attention des écoles sur le stage de fin d’études. Les formations d’ingénieurs sont professionnalisantes. Ce stage joue un rôle particulier. De plus, il facilite l’insertion professionnelle. Nous recommandons que les établissements prennent toutes les dispositions possibles pour que ce stage soit réalisé, quitte à décaler les dates, voire à déborder sur l’année académique suivante, que cela n’entraîne, bien sûr, de paiement de droit de scolarité supplémentaire ».

Par ailleurs, la CTI reporte toutes les visites d’audit prévues jusque fin juin. Elles concernent la fin de la vague A (évaluation des formation d’une partie des écoles du sud-est) et du début de la vague B (les écoles de l’ouest).

« Elles sont reportées en juillet et en septembre, sauf si la situation revient à la normale avant », précise la présidente de la CTI. En accord avec le HcéresHcéresHaut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur, les audits coordonnés CTI-Hcéres seront menés séparément jusqu’à nouvel ordre.
© Mesri/Picturetank
© Mesri/Picturetank

Les stages

Selon le courrier adressé par la CTICTICommission des titres d'ingénieur, la réalisation des stages est « particulièrement complexe » : stages annulés notamment à l’étranger, stages réalisés à distance, stages reportés…

Elle encourage les écoles à identifier au cas par cas les adaptations à mettre en œuvre qui peuvent aller jusqu’à la neutralisation du stage :

« La conséquence immédiate est la suspension de la règle de 28 semaines minimum de stages pour l’obtention du diplôme pour les élèves-ingénieurs actuellement en scolarité ».

La CTI recommande aux écoles de prendre toutes les dispositions pour favoriser la réalisation du stage de fin d’études en particulier en adaptant sa durée, ses modalités de réalisation (travail à distance, réduction de la durée effective en entreprise en respectant néanmoins un temps suffisant pour une appropriation réelle du contexte professionnel). L’élève-ingénieur serait diplômé dès validation du stage de fin de formation, toutes les autres activités académiques étant validées par ailleurs.

Pour l’apprentissage

Il existe de nombreux cas particuliers (télétravail, chômage partiel, congés payés/RTT imposés, activités…) et chacun d’eux entraine des situations différentes à gérer par le partenariat entre l’école et le CFACFACentre de formation d'apprentis en lien avec l’entreprise.

Le ministère du travail, et plus particulièrement la DGEFPDGEFPDélégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle, publie régulièrement des recommandations, précise la commission.

La CTI rappelle que « l’application des calendriers d’alternance doit être assurée, dans la mesure du possible, ainsi que la continuité pédagogique de la formation. Dans les cas particuliers de chômage partiel ou de cessation d’activité, des activités permettant aux apprentis d’acquérir les compétences manquantes doivent être proposées par l’école en lien avec le CFA ». 

Elle insiste, enfin, sur le fait que la durée initiale du contrat d’apprentissage doit être respectée sans prolongation et invite les écoles à focaliser l’évaluation finale de la mission en entreprise sur les aspects méthodologiques si les résultats attendus ne peuvent être obtenus.

« Assurer un accompagnement adapté pour les étudiants isolés »

« Assurer un accompagnement adapté pour les étudiants isolés »

La CTI attire l’attention des écoles sur le maintien de la qualité de vie de leurs élèves ingénieurs et « leur demande tout particulièrement d’assurer un accompagnement adapté pour les étudiants isolés pendant la période de confinement » :

« Pendant et à la fin de cette période, elle doit mettre en place des dispositifs de suivi individuel de validation des acquis de l’apprentissage afin d’éviter des échecs dus à la crise actuelle », écrit-elle.

Des audits d'évaluation reportés

La CTI « travaille actuellement à une nouvelle programmation de ces audits et reviendra prochainement vers les écoles avec de nouvelles propositions de dates à la fois pour les visites et pour la présentation des dossiers en séance plénière », indique-t-elle dans sa lettre :

« Nous estimons que les visites pourront probablement reprendre à partir du mois de juillet prochain ; elles sont pour le moment interrompues jusqu’à nouvel ordre. Nous avons notamment libéré des créneaux pour les membres de la CTI durant la semaine du 06/07 ».

Les remises des rapports d’autoévaluation et rapports intermédiaires prévues en avril et mai sont décalées au 01/06 et celles de juin au 01/07. Les dates ultérieures de dépôt des dossiers ne sont pas modifiées pour l’instant. De la même façon, les rapports intermédiaires et plans d’action attendus entre avril et juillet sont reportés au 01/09.

« Nous ferons ce que nous pourrons afin d’éviter au maximum le décalage du calendrier. Nous aurons donc un automne très chargé, car nous souhaitons absorber ce retard avant la fin de l’année civile 2020. Nous nous organisons pour pouvoir tenir la compagne d’audits pour les formations françaises ».

Pour les évaluations de formations d'établissements internationaux, les audits prévus sont étalés à plus long terme, sur l’année 2020-2021.

Des précisions apportées dans le cadre fixé par la Dgesip ; des mesures à faire entériner par les instances de gouvernance

Des précisions apportées dans le cadre fixé par la Dgesip ; des mesures à faire entériner par les instances de gouvernance

La DgesipDgesipDirection générale de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle a déjà fait part d’une série de recommandations pour accompagner les plans de continuité des activités des écoles. « Le cadrage général est donné grâce au corpus de documents mis à notre disposition. La CTI veut maintenant faire le lien entre ce cadrage général et notre référentiel R&O [organisant la qualité des formations d’ingénieurs et dont est garante la CTI] pour donner des clefs aux établissements », déclarait la présidente de la CTI, le 20/03.

La CTI avait déjà publié, le 06/03/2020, une première série de recommandations et de conseils, axée sur les stages et la mobilité internationale.

Par ces nouvelles précisions apportées aux directions d'écoles d’ingénieurs, « la CTI continue ainsi à accompagner les écoles sur l’adaptation de certains points du référentiel  », ajoute-t-elle, le 25/03/2020.

De plus, dans son courrier adressé aux établissements, la CTI rappelle que « toutes les mesures exceptionnelles prises dans ce contexte inédit doivent faire l’objet d’une annexe au règlement des études qui devra être présentée aux élèves-ingénieurs et entérinées par les instances de gouvernance compétentes de l’établissement (CEVUCevuConseil des études et de la vie universitaire , conseil des études, conseil d’administration, conseil d’école…) lors de leurs prochaines réunions ».

Commission des titres d'ingénieur

Fiche n° 1959, créée le 05/05/14 à 12:27 - MàJ le 26/07/17 à 14:42

Commission des titres d'ingénieur



Commission des titres d'ingénieur
44 rue de cambronne
75015 Paris - FRANCE
vCard meCard .vcf VCARD

Élisabeth Crépon
Fiche n° 5426, créée le 25/07/14 à 09:45 - MàJ le 18/09/18 à 12:36

Élisabeth Crépon



Parcours Depuis Jusqu'à
École polytechnique
Professeur, département de chimie
- -
ParisTech
Vice-présidente Septembre 2018 Aujourd'hui
Septembre 2018 Aujourd'hui
Commission des titres d'ingénieur
Présidente Juillet 2018 Aujourd'hui
Juillet 2018 Aujourd'hui
Ensta Paris
Directrice Août 2012 Aujourd'hui
Août 2012 Aujourd'hui
ParisTech
Présidente Septembre 2017 à Septembre 2018
Septembre 2017 Septembre 2018
Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs
Vice-présidente Février 2015 à Juillet 2018
Février 2015 Juillet 2018
ParisTech
Vice-présidente Mars 2016 à Septembre 2017
Mars 2016 Septembre 2017
École polytechnique
Directrice des relations exterieures 2003 à 2012
2003 2012
Ensta Paris
Maitre de conférences en chimie moléculaire 2005
- 2005
Ensta Paris
Directrice de la formation et de la recherche 1997 à 2002
1997 2002
Ministère des Armées
Chargée des études amont dans le domaine des matériaux énergétiques au sein de la DGA 1995 à 1997
1995 1997
Seaflower Associate (Boston, Etats-Unis)
Collaboratrice, dans un cabinet de "business development" pour les entreprises innovantes 1994 à 1995
1994 1995
Êtablissement & diplôme Année(s)
Université Paris-Sud
Titulaire d'un doctorat en chimie organique 1994 - 1994
1994 1994
École polytechnique
Diplômée 1983 - 1983
1983 1983

Elle est chevalier de la Légion d’honneur et officier de l’ordre national du Mérite.


Fin
loader mask
1