Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Éthique de l’intelligence artificielle : un « tout premier accord mondial » adopté à l’Unesco

News Tank Éducation & Recherche - Paris - Actualité n°235076 - Publié le 26/11/2021 à 09:48
- +
©  Inria
©  Inria

« Les 193 États membres de l’Unesco Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture adoptent le tout premier accord mondial sur l'éthique de l’intelligence artificielle », déclare l’Unesco le 25/11/2021.

Ce « texte historique » définit les valeurs et principes communs qui guideront la construction de l’infrastructure juridique nécessaire pour assurer « un développement sain » de l’IA Intelligence artificielle , et est le fruit de « la mobilisation de centaines d’experts du monde entier » et « d’intenses négociations internationales ».

« Le monde a besoin de règles pour que l’intelligence artificielle profite à l’humanité. La recommandation sur l'éthique de l’IA est une réponse majeure. Elle fixe le premier cadre normatif mondial tout en confiant aux États la responsabilité de l’appliquer à leur niveau. L’Unesco soutiendra ses 193 États membres dans sa mise en œuvre et leur demandera de rendre compte régulièrement de leurs progrès et de leurs pratiques », déclare Audrey Azoulay Directrice générale @ Unesco
• Née en août 1972
, directrice générale de l’Unesco.

La recommandation vise plus précisément « à réaliser les avantages que l’IA apporte à la société et à réduire les risques qu’elle comporte. Elle garantit que les transformations numériques promeuvent les droits de l’homme et contribuent à la réalisation des ODD objectifs de développement durable , en abordant les questions de transparence, de responsabilité et de confidentialité, avec des chapitres politiques orientés vers l’action sur la gouvernance des données, l'éducation, la culture, le travail, les soins de santé et l'économie », indique l’Unesco.

« Les décisions affectant des millions de personnes doivent être justes, transparentes et contestables : ces nouvelles technologies doivent nous aider à relever les défis majeurs de notre monde d’aujourd’hui, tels que les inégalités accrues et la crise environnementale, et non à les aggraver », déclare Gabriela Ramos, sous-directrice générale de l’Unesco pour les SHS Sciences humaines et sociales .


Les quatre piliers de la recommandation

Unesco

Catégorie : Associations, réseaux


Adresse du siège

7 Place de Fontenoy
75007 Paris France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 7149, créée le 28/05/2018 à 15:35 - MàJ le 17/06/2024 à 17:39

©  Inria
©  Inria