L’Esri face au Covid-19 : les initiatives sélectionnées par la rédaction, n° 10

News Tank Éducation & Recherche - Paris - Actualité n°182897 - Publié le 12/05/2020 à 18:02
- +
©  Organoïde / Institut Pasteur
Oeuvre d’artiste sur le Covid-19 en collaboration avec l’Institut Pasteur - ©  Organoïde / Institut Pasteur

• Une cartographie nationale des initiatives par les pôles de compétitivité santé ;
• une plateforme interacadémique pour faire face à la crise ;
• un respirateur artificiel open source impliquant des astrophysiciens du CNRS Centre national de la recherche scientifique  ;
• des artistes qui soutiennent l’Institut Pasteur ;
• ou bien encore des élèves ingénieurs de Centrale Marseille qui font du tutorat.

Telles sont quelques-unes des initiatives de ce dixième numéro de notre rubrique « L’Esri Enseignement supérieur, recherche et innovation face au Covid-19 », dans laquelle News Tank synthétise sa veille sur les actions et projets qui naissent en réponse à la crise.

Car si nous relayons, au fil de l’eau, les initiatives majeures via des articles dédiés, de nombreuses autres méritent d'être signalées, tout simplement parce qu’elles aussi donnent à voir cette formidable mobilisation à l'œuvre dans les universités, écoles, organismes de recherche, Crous Centre régional des œuvres universitaires  et acteurs de l’innovation.

Bonne lecture, et n’hésitez pas à nous signaler vos initiatives !


Mises en accès libre et autres cartographies

Pôles de compétitivité santé : une cartographie nationale des initiatives 

Les six pôles de compétitivité santé (Atlanpole Biotherapies, BioValley France, Eurobiomed, Lyonbiopôle, Medicen et Clubster NSL) dévoilent une cartographie  nationale des initiatives, le 07/05/2020.

La cartographie des initiatives - ©  Pôles de compétitivité santé

Cette cartographie recense les actions des acteurs académiques et industriels en France dans la lutte contre la pandémie :

  • appels aux dons/ volontariat et plateformes de recensement : plus de 80 actions ;
  • projets collaboratifs : neuf actions ;
  • organisation des soins, production de matériel, dispositifs médicaux et formation des soignants : plus de 30 actions ;
  • télémédecine - suivi à distance des patients : plus de 40 actions ;
  • recherche académique et clinique : plus de 35 actions ;
  • tests de diagnostic : plus de 20 actions ;
  • antiviraux, vaccins et traitements : plus de 15 actions ;
  • imagerie médicale et rééducation post crise : plus de dix actions ;
  • partage et protection des données : plus de dix actions ;
  • initiatives santé durant le confinement : plus de 15 actions.

La carte compte déjà plus de 280 initiatives Covid-19 et « sera mise à jour durant toute la période de crise ». 

Visualiser des publications aux USA

Cord19 Publication Dashboard - ©  Ambassade de France aux Etats-Unis
L'Ambassade de France aux États-Unis met en ligne Cord19 Publication Dashboard , un outil cartographique de visualisation géographique et temporelle de l’ensemble des publications relatives à la pandémie pour faciliter l’identification des collaborations internationales. Il a été développé par le service pour la science et la technologie de l’ambassade.

Les données sur les décès liés au Covid en libre accès

L’Ined Institut national d'études démographiques met en libre accès  des données internationales sur les décès liés au Covid-19 documentées et détaillées par sexe et groupes d’âges, le 07/05. Sur ce site, des données sont fournies pour l’Allemagne, Danemark, Espagne, France, Italie, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République de Corée (d’autres pays prochainement). Ces données sont issues des statistiques officielles délivrées quotidiennement par les pays.

Des plateformes se mettent en place

Cinq académies unissent leurs forces 

Les Académies des sciences, de médecine, de pharmacie, des technologies et d’agriculture développent une plateforme interacadémique pour faire face à la crise, indique l’Académie d’agriculture qui annonce avoir rejoint le projet le 05/05.

La finalité de cette plateforme est « d’utiliser les ressources de l’intelligence collective et partagée des membres des académies participantes pour réfléchir sur le rôle de la science et de la technologie dans la gestion de la crise sanitaire actuelle de façon à identifier à court, moyen et long terme, quelques bénéfices à en tirer ».

Ces éléments pourraient ensuite être transmis à l’Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques pour aider à sa réflexion et à ses prises de position. 

Pour l’heure, quatre sujets ont été retenus : le benchmarking des solutions pour préparer la sortie de crise, la résilience de l’industrie française, le rôle des plateformes et l’apport du numérique, le développement durable.

Anticiper la propagation du virus chez les soignants

Permettre d’anticiper la propagation du virus au sein du personnel soignant grâce à l’intelligence artificielle. Tel est l‘objectif du projet de plateforme numérique « Onadap  Outil Numérique d’Aide à la Décision pour des stratégies dynamiques d’allocations de ressources humaines et matérielles en période d’Attrition des Personnels  » retenu par l’Agence de l’innovation de défense suite à l’appel à projets du ministère des armées pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, indique ce dernier le 05/05.  

Porté par le Centre Borelli (CNRS Centre national de la recherche scientifique / ENS Ecole normale supérieure Paris Saclay) et l’Hôpital d’instruction des armées Percy, Onadap recevra un financement de 408 k€ pour les travaux de recherche et de développement de cette plateforme numérique.

 « Il permettra de modéliser la situation sanitaire du personnel soignant à l’échelle d’un hôpital ou d’un service hospitalier et d’anticiper la propagation du virus en son sein ».

« À l’instar des modélisations météorologiques, l’intelligence artificielle développée s’appuiera sur des modélisations épidémiques pour proposer à l’échelle d’un hôpital, ou d’un service hospitalier, une estimation du nombre de soignants qui pourraient être malades dans les prochains jours.

Cette projection permettra au système hospitalier d’anticiper l’évolution de la situation sanitaire parmi ses personnels et donc de se réorganiser dans les meilleurs délais », précise le ministère.

Des innovations anti-Covid

Des physiciens de la matière noire mettent au point un respirateur artificiel

Le Mechanical Ventilator Milano - ©  Studio Volpi
Le Mechanical Ventilator Milano (MVM), un respirateur artificiel open source pour un soutien aux patients gravement atteints par le Covid-19, « est passé de la conception à la réalité en six semaines sous l’impulsion de physiciens spécialistes de la matière noire abandonnant pour un temps leur quête de particules inconnues », indique le CNRS le 07/05

Il vient d’être reconnu par la Food and drug administration des États-Unis comme relevant du champ d’application de l’autorisation d’utilisation d’urgence pour les ventilateurs en thérapie intensive. Ce résultat a été rendu possible par une collaboration internationale de scientifiques et d’entreprises principalement en Italie, au Canada et aux États-Unis.

« En France, le laboratoire Astroparticule et cosmologie (CNRS/Université de Paris) a été moteur dès le début, aux côtés du laboratoire Subatech (CNRS/Université de Nantes/IMT Institut Mines-Télécom Atlantique) et de Mines ParisTech ».  

Bordeaux : un simulateur 3D pour former les professionnels de santé 

Le simulateur 3D - ©  CHU de Bordeaux
 « Le CHU Centre hospitalier universitaire de Bordeaux et SimforHealth créent le premier simulateur numérique de formation pour la prise en charge de patients ayant les symptômes du Covid-19 », annonce le CHU le 28/04.

Ce simulateur numérique propose un « chemin clinique complet » pour la prise en charge d’un patient ayant les symptômes du Covid-19 avec quatre étapes principales : la consultation chez le médecin généraliste, l’appel au Samu - Centre 15, la consultation aux urgences et l’hospitalisation.

Enquêtes et sondages

La Fnege enquête auprès de ses enseignants-chercheurs

Prendre en temps réel la mesure des changements dans la profession d’enseignant-chercheur en gestion ainsi que leurs premières impressions sur cette expérience inédite. Tel est l‘objectif d’une enquête  lancée par la Fnege Fondation nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises , indique-t-elle le 05/05.

Priorités des E-C enseignants-chercheurs pendant le confinement, utilisation des TIC Technologies de l’information et de la communication et des outils d’enseignement à distance, impact sur la frontière vie professionnelle/vie privée, points appréciés et difficultés rencontrées pendant le confinement, évaluation de la réaction de leur établissement, impact de cette crise pour l’avenir… autant de points abordés dans cette enquête.   

Sondage sur l’enseignement à distance chez les élèves ingénieurs

La CTI Commission des titres d’ingénieur s’est associée à la Cdefi Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs pour diffuser un sondage  sur l’enseignement et l’évaluation à distance au sein des écoles avant, pendant et après la crise du Covid-19, indiquent-elles le 07/05.

« Cette collaboration permettra de faire un point sur les difficultés rencontrées, les exemples de bonne pratique et de recueillir les témoignages des écoles, notamment sur les évolutions qu’elles envisagent à l’heure actuelle et par la suite dans ce domaine », ajoutent-elles.

Par ailleurs, la CTI organise un webinaire sur le distanciel le 11/06/020 à 16 h : «  Les échanges permettront d’explorer les difficultés et les bonnes pratiques des écoles d’ingénieur ».

Solidarités

Des étudiants tuteurs à Marseille

Tutorat dans le cadre du dispositif « L'école à la maison » - ©  Centrale Marseille
À Centrale Marseille, des étudiants sont tuteurs de collégiens et lycéens dans le cadre du dispositif « L’école à la maison », relaye l’école d’ingénieurs phocéenne le 05/05.

Mise en place par l’association étudiante Echanges Phocéens, accompagnée par l’équipe du Labo Sociétal, ce dispositif propose du soutien scolaire à distance aux bénéficiaires des Cordées de la réussite de Centrale Marseille. 58 jeunes en bénéficient.

« Avec le Covid, nos professeurs référents nous font remonter que seulement 30 % à 50 % de leurs classes parviennent à suivre le cours. C’est pire encore chez les terminales car souvent ce sont les grands frères et sœurs qui aident leurs cadets avec les devoirs.

Et, en annonçant le contrôle continu, tout ceux qui ont moins de 8 ont lâché l’affaire car ils savent déjà qu’ils n’auront pas leur bac. On essaie de combattre cette morosité et de sortir de l’eau ceux qui ont encore l’enjeu des rattrapages », indique la présidente d’Echanges Phocéens. 

Des artistes contre le coronavirus

Depuis le début de la crise, les artistes du projet Organoïde ont souhaité contribuer à l’élan de générosité destiné à soutenir l’Institut Pasteur dans son engagement à lutter contre le Covid-19, indique l’Institut le 11/05/2020. « Cet élan de créativité a produit, face à une situation inédite et pour partie faite d’inconnues, des œuvres singulières susceptibles de changer nos comportements ».

Imaginées par chacun des artistes « dans une approche poétique, lyrique, joyeuse ou dramatique », ces œuvres « visent à nous faire prendre conscience de nos comportements et révèlent les dérives de notre société. C’est avec une liberté totale et une imagination sans limite que les artistes ont conçu ces œuvres ».

Le 10e numéro d’ « Instant recherche » de la CPU est consacré à des travaux et des réflexions qui abordent la crise sanitaire du Covid-19 sous l’angle de ses conséquences sur nos sociétés : « environnementales, juridiques, économiques et sociales mais avant tout humaines ».

De ce point de vue, le lien entre crise sanitaire et environnement nous interroge toutes et tous sur le concept de « retour à la normalité » : quel monde voulons-nous après la pandémie ? Que signifie « une santé planétaire » ?, interroge la CPU dans ce numéro.


©  Organoïde / Institut Pasteur
Oeuvre d’artiste sur le Covid-19 en collaboration avec l’Institut Pasteur - ©  Organoïde / Institut Pasteur