Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Femmes et sciences : quatre axes d’action pour une « égalité réelle » (Céline Calvez, députée LREM)

News Tank Éducation & Recherche - Paris - Actualité n°124349 - Publié le 06/07/2018 à 17:15
- +
©  Assemblée nationale
Céline Calvez - ©  Assemblée nationale

« Nous avons déterminé avec mon collègue Stéphane Viry quatre axes d’action :
• le premier est la lutte contre les stéréotypes du genre ;
• le deuxième est les actions à mener dès l’école jusqu’à l’enseignement supérieur ;
• notre troisième axe est le renforcement des règles dans le monde du travail;
• et enfin un quatrième axe, comme c’est une question sociétale, est une meilleure implication de la société, et des hommes en particulier, en faveur de cette égalité », déclare Céline Calvez Membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation @ Assemblée nationale (AN) • Députée de la 5e circonscription des Hauts-de-Seine @ Assemblée nationale (AN)
, députée LREM La République en marche !

Elle présente les principales conclusions du rapport d’information « Femmes & Sciences : l’urgence d’action pour une égalité réelle », qu’elle cosigne avec le député Stéphane Viry, lors d’une réunion sur les femmes et les sciences organisée par la délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes de l’Assemblée nationale et l’Opecst Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques). 

« Le paradoxe est que les femmes réussiraient mieux que les hommes leurs études scientifiques, et pour autant dans les carrières scientifiques, leur place serait moindre. Dans le monde du travail, les femmes subissent un plafond de verre qui leur ferme l’accès aux plus hautes responsabilités. Le cas du secteur informatique et de l’IA Intelligence artificielle est emblématique : ici la place des femmes n’est pas en lente progression, mais sur une régression ». 

« Je propose que nous nous réunissions de nouveau avec les mêmes participants, voire plus, dans un an, et qu’on puisse mesurer ensemble si des dispositifs réglementaires et financiers ont permis d’avancer : rendez-vous en juin 2019 », conclut-elle.


Des rôles modèles « incarnés »

« Notre premier axe d’action et de pouvoir pointer les stéréotypes, aussi bien auprès des familles que de l’école, de l’entreprise, et engager une meilleure communication pour changer les représentations », déclare Céline Calvez.

« Par exemple, je me réjouis que dernièrement, une marque de poupées ait lancé une poupée mannequin à l’effigie d’un ingénieur en robotique pour montrer à l’ensemble des jeunes pousses de notre planète qu’il est possible de se projeter dans ce métier. »

« On doit pouvoir également mettre en place des rôles modèles », continue-t-elle. Sur ce point, la députée indique qu’il est important pour les jeunes filles d’aujourd’hui de « pouvoir se reconnaître dans des personnes » mises en avant comme modèles de femmes scientifiques, que ce type de modèles soit « incarné ».

Et de préciser : « Peu de personnes savent qui est Marie Curie, et parfois, le fait qu’elle ait un double prix Nobel peut être plutôt intimidant ».

Mieux former les professeurs d'école

Concernant le rôle des professeurs d’école pour accroître la place des femmes dans les sciences, « il nous faut aussi prendre en compte leur vision de la science et la façon dont ils vont pouvoir transmettre le goût de la science aussi bien aux petits garçons qu’aux petites filles ».

« Pour cela, nous proposons à la fois une meilleure formation des professionnels de l’éducation aux enjeux de l’égalité. Nous pensons bien sûr aux enseignants, mais aussi à tous ceux qui les accompagnent, notamment dans le cadre de l’orientation. »

Être « plus volontariste » sur l’orientation

« Nous voulons aussi accompagner de manière beaucoup plus volontariste les jeunes dans leur manière de choisir l’orientation, pour que ce ne soit pas subi, mais vraiment choisi.  

Il faut aussi faire en sorte que les parents eux-mêmes soient convaincus. Combien de fois avons-nous entendu des actuelles tenantes de la science nous dire par exemple que leur goût pour l’astronomie avait été freiné par leurs parents mêmes qui leur avaient conseillé de ne pas poursuivre ce goût ?

Donc il faut travailler sur les représentations, dans les manuels, et au-delà des manuels scolaires, sur toutes les images véhiculées auprès des jeunes, et l’école a un rôle particulier à jouer. »

Valoriser le mentorat dans la recherche 

« Le troisième champ d’action est relatif au monde du travail, et en particulier au monde de la recherche », indique la députée LREM La République en marche ! . « Il est important d’encourager le mentorat, ce qui est fait, mais est-il valorisé dans la promotion des carrières mêmes ?

On dit souvent que les publications scientifiques sont le critère principal : nous aimerions voir reconnaître l’accompagnement, le mentorat, la participation aux conférences… qui viennent sensibiliser les prochains talents, comme étant une contribution à la science et être reconnu comme tel.

Nous avons aussi encouragé d’autres mesures, notamment la conciliation du congé maternité avec la carrière scientifique. Il faut donc pouvoir sensibiliser les jeunes femmes qui entament une carrière scientifique à ces différents points de passage pour mieux les affronter et surtout pouvoir éventuellement les changer. »

« Men for women in science »

« Notre dernier axe est d’ordre culturel : faire que cette égalité implique les hommes. On doit souligner l’initiative commune de l’Unesco Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture et de la Fondation L’Oréal [1] qui, pour le 20e anniversaire, ont décidé de lancer une nouvelle initiative “Men for women in science” dont Cédric Villani Titulaire de la chaire IHES-Université de Lyon en analyse @ Institut des hautes études scientifiques (IHÉS) • Président du comité consultatif @ EPA Paris-Saclay • Membre du conseil scientifique … [député LREM] et un des vingt porteurs.

Autour de ces 20 hommes, l’idée est de passer pour ce 20e anniversaire à quelque chose qui dépasse le cadre des femmes. Je tenais à souligner cette initiative, car non seulement depuis 20 ans elle a ouvert la voie à nombre de réflexions et c’est un vrai partenariat public-privé intéressant à souligner. »

Céline Calvez


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Assemblée nationale (AN)
Membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation
Assemblée nationale (AN)
Députée de la 5e circonscription des Hauts-de-Seine
Assemblée nationale (AN)
Membre de la délégation aux droits des femmes
Assemblée nationale (AN)
Vice-présidente de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation
Céline Calvez Conseil
Fondatrice et consultante communication
Consultants sans Frontières
Consultante
Auditoire
Planner stratégique
Publicis Events
Chef de projet
Ministère de la Ville
Chargée de mission

Établissement & diplôme

Celsa Sorbonne Université
Master Communications des Institutions publiques
Université de Rennes 1
Licence Science Politique

Fiche n° 31751, créée le 06/07/2018 à 15:00 - MàJ le 01/07/2020 à 10:18

Assemblée nationale (AN)

Catégorie : État / Agences d'État


Adresse du siège

126 rue de l’Université
75355 Paris sp 07 France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 4439, créée le 19/10/2016 à 12:01 - MàJ le 31/05/2024 à 11:56

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST)

Catégorie : État / Agences d'État


Adresse du siège

126, rue de l’Université
75007 Paris France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 4424, créée le 11/10/2016 à 03:34 - MàJ le 28/05/2024 à 16:56


[1] L’Oréal-Unesco For Women in Science Awards.

©  Assemblée nationale
Céline Calvez - ©  Assemblée nationale