Début

Horizon Europe : une réévaluation du budget « nécessaire de toute urgence » (J-P. Bourguignon)

Paris - Publié le vendredi 25 septembre 2020 à 18 h 34 - n° 194228 « Vous avez répété à plusieurs reprises que, pour être à la hauteur de son ambition justifiée, le budget d’Horizon Europe devrait atteindre 120 Md€, le minimum fixé par le rapport Lamy et le chiffre défendu par la table ronde européenne de l’industrie. Seul ce niveau de budget peut rendre les objectifs crédibles. Une réévaluation est nécessaire de toute urgence. Donner les moyens à une ambition est la base de la politique ».

C’est ce que déclare Jean-Pierre BourguignonJean-Pierre Bourguignon, président par intérim du Conseil européen de la recherche, lors de son audition par les députés de la Commission des budgets du Parlement européen à Bruxelles, le 22/09/2020, à qui il lance : « L’Europe ne peut pas se permettre d’investir moins, tout en affirmant qu’elle réalisera plus ! ».

Il rappelle que le budget d’Horizon Europe, couvrant la période 2021-2027, « a été ramené en juillet à 76 Md€ dans le cadre financier pluriannuel aux prix de 2018, plus 5 Md€ à prélever dans le nouveau fonds de relance. Le budget actuel d’Horizon 2020 pour 2014-2020 est de 76 Md€ aux prix de 2018.

La prise en compte du départ du Royaume-Uni introduit l’illusion d’une augmentation, car la valeur 2020 d’Horizon 2020 sans le Royaume-Uni est supérieure à 11 Md€. Ainsi, étant inférieur à 77 Md€, le budget du cadre financier pluriannuel d’Horizon Europe stagnerait au mieux pendant sept ans, à un moment où tant en dépend ». 

Jean-Pierre Bourguignon se dit ainsi « choqué, et avec moi tant de membres de la communauté scientifique et au-delà, de découvrir ces coupes qui nous priveront des moyens d’apporter notre pleine contribution, alors qu’elle est essentielle ». 

« La communauté scientifique européenne peut apporter une énorme contribution à la réalisation des ambitions de l’Europe. Elle est prête, bien disposée et capable de le faire ! Ce que nous demandons, c’est que les moyens financiers adéquats soient fournis pour les sept prochaines années », conclut-il.
Jean-Pierre Bourguignon - © ERC
Jean-Pierre Bourguignon - © ERC

Atteindre une masse critique

Selon le président par intérim de l'ERCERCEuropean Research Council, les fonds de l’UE fournissent environ 20 % du financement par projets disponible en Europe, complétant ce qui est fourni au niveau national.

« La plupart des financements nationaux sont consacrés à des éléments essentiels tels que salaires, bâtiments et équipements. Le financement européen est essentiel pour ouvrir de nouveaux domaines de recherche. N’en avons-nous pas besoin de plus ? ».

Pour lui, le financement au niveau de l'UEUEUnion européenne permet de rassembler une masse critique de ressources publiques et privées pour rendre la recherche et l’industrie européennes plus compétitives, alors que les approches nationales ne le peuvent pas.

« Dans des domaines comme l’information quantique, c’est la clé. En termes simples, cela permet à nos chercheurs et à nos entreprises d’opérer à la même échelle que leurs homologues américains et chinois : c’est la valeur ajoutée du financement de l’UE ». 

Répondre à l’objectif de la présidente de la Commission européenne

Une telle échelle est aussi selon lui nécessaire « si nous voulons que l’Europe devienne le premier continent climatiquement neutre, réduise ses émissions de 55 %, le nouvel objectif ambitieux fixé par la présidente Von der Leyen la semaine dernière, ou devienne leader dans l’utilisation des données industrielles et de l’intelligence artificielle ».

« Avec ces priorités au premier plan, cela ne semble certainement pas être le moment pour l’Europe de réduire ses investissements dans la recherche ! Pour parvenir à la souveraineté technologique, il faut créer une base de recherche encore plus résiliente et capable, en commençant par la science fondamentale, de développer de nouvelles technologies et des alternatives au niveau de l’UE ».

Éviter un crash

Il rappelle aussi que le secteur privé en Europe contribue en moyenne 2/3 de toutes les dépenses de recherche.

« Avec la crise sanitaire et économique en cours, beaucoup craignent que cet investissement ne diminue, obligeant le secteur public à intensifier ses efforts pour éviter un crash. Encore une raison de plus d’investir davantage au niveau de l’UE ».

Jean-Pierre Bourguignon
Fiche n° 18657, créée le 10/08/16 à 11:41 - MàJ le 30/07/20 à 18:08

Jean-Pierre Bourguignon



Parcours Depuis Jusqu'à
ERC
Président par intérim Juillet 2020 Aujourd'hui
Juillet 2020 Aujourd'hui
Centre national de la recherche scientifique
Mathématicien 1969 Aujourd'hui
1969 Aujourd'hui
Conseil européen de la recherche
Président Janvier 2014 à Décembre 2019
Janvier 2014 Décembre 2019
Institut des Hautes Études Scientifiques
Directeur 1994 à 2013
1994 2013
École polytechnique
Professeur de mathématiques 1986 à 2012
1986 2012
Centre national de la recherche scientifique
Président du comité d'éthique 1999 à 2011
1999 2011
Société mathématique européenne
Président 1995 à 1998
1995 1998
Société mathématique de France
Président 1990 à 1992
1990 1992

Conseil européen de la recherche
Fiche n° 3759, créée le 15/12/15 à 05:29

Conseil européen de la recherche

L’ERC fait partie intégrante du premier pilier « Excellence scientifique » d’Horizon 2020, le programme de recherche et d’Innovation de la Commission européenne. C’est la première organisation européenne de financement de la recherche exploratoire d’excellence.


Fin
loader mask
1