Début

Nuit européenne des chercheurs : 13 villes françaises font une plongée dans l’enquête scientifique

Paris - Publié le vendredi 27 septembre 2019 à 18 h 29 - n° 163400 « Comment les chercheurs mènent-ils leur investigation ? De quelle manière se plongent-ils dans leur travail ? Comment dénouer le vrai du faux ? » Telles sont trois des questions que pourront se poser les participants à la 15e Nuit européenne des chercheurs, dont le thème est « Entrez dans l’enquête », le 27/09/2019, de 18 h à minuit.

« C’est une invitation à partager une même soirée avec des chercheurs dans des centaines de villes d’Europe, dont 13 en France », précise le site dédié à l'événement : Albi, Angers, Besançon, Bordeaux, Brest, Dijon, Saint-Denis (La Réunion), Le Mans, Limoges, Marseille, Paris, Saint Étienne et Toulouse.

L’objectif est de permettre au grand public de « découvrir et expérimenter les différentes étapes » de la démarche scientifique, « à questionner les évidences, à vérifier des hypothèses ou mettre en place un protocole ».

« Comme lors d’une enquête policière, il s’agit de relever méthodiquement les indices, avancer par déduction, affûter son esprit critique, douter, éliminer pas à pas les fausses données, organiser les informations… »

News Tank vous propose un aperçu des programmes. Du plus classique - escape game, enquêtes de polices, « speed-searching » - au plus étonnant - « Particuloscope », dégustation d’insectes et plantes psychotropes.
© Nuit européenne des chercheurs
© Nuit européenne des chercheurs

Université de Montpellier : une unité de « peluchologues » mobilisée

Avis de recherche Nounours - © Université de Montpellier Ainsi, l’Université de Montpellier mobilise neuf « chercheurs d'élite » pour dresser le portrait-robot d’un ours en peluche « suspect », dont le crime est d'être « le plus réconfortant de France ».

Les participants à l'événement sont donc invités à se présenter dans une des 13 villes organisatrices avec leur ours en peluche, qui sera photographié et subira des tests : couleur, longueur de poils, taille des yeux, des oreilles, etc.

« Autant de données qui seront ensuite traitées et analysées par notre équipe de peluchologues », indique l’université.

À Toulouse, plantes psychotropes, IA et crime au programme

Tweet @Université de Toulouse

Tweet @Université de Toulouse

Tweet @Université de Toulouse

À Saint-Étienne, du sport et des fourgons d’enquête

Tweet @Nuit Européenne des Chercheurs

Tweet @La Rotonde

À Paris, des polars et scènes de crime

Tweet @ESPGG

Tweet @ESPGG

À Marseille, un bureau de désinformation et des surprises

Tweet @Nuit Européenne des Chercheurs

Tweet @Florence Lisle

À Limoges, protection de l’eau et objets insolites

Tweet @EuropeLimousin

Tweet @Fondation Unilim

Au Mans, escape game et « speed-searching »

À l’occasion de la Nuit des chercheurs, un escape game est organisé au Mans… dans un labo : « coincés dans un laboratoire de chimie atypique, vous et votre équipe n’avez que 30 minutes pour en sortir avant de finir en cobayes ».

Il est aussi possible de participer à un « speed-searching » avec des chercheurs.

A Saint-Denis (La Réunion), du bouche-à-oreille et enquête archéologique

Tweet @Nuit Européenne des Chercheurs

Sur l'île, est aussi organisée une enquête archéologique, basée sur des fragments d’objets, de graines et des relevés lasers, entre autres choses.

À Dijon, des mondes engloutis et un meurtre au vignoble

Tweet @Lionel Maillot

Tweet @Lionel Maillot

À Brest, enquête sur le voleur d’ours en peluche avec la Bear

Tweet @Océanopolis Brest

Tweet @Océanopolis Brest

À Bordeaux, un « Particuloscope » et des murs en « pixel art »

Tweet @Cap Sciences

Tweet @Nuit Européenne des Chercheurs

À Besançon, récupération d'énergie et Musée du temps

Tweet @La FABRIKÀ

Tweet @Nuit Européenne des Chercheurs

À Angers, enquête sur le Titanic et dégustation d’insectes

Tweet @TerredesSciences

Tweet @TerredesSciences

À Albi, énigmes de sciences et flash conf mystère

À Albi, quatre stands d'énigmes de sciences s’installent pour la soirée, avec des « activités expérimentales et participatives » préparées par des enseignants-chercheurs.

Les participants pourront aussi tenter de découvrir, en cinq minutes, ce qui se cache derrière une photo, une courte vidéo, un son ou un bruit en lien avec les sujets de recherche de doctorants. Puis ceux-ci expliqueront le sujet de recherche pendant cinq minutes, avant un échange.

Fin
loader mask
1