Début

Concours Ines 2018 : Skema, Ayni, Catho de Lille, Université de Bordeaux et Study&Co lauréats

Paris - Publié le mardi 30 janvier 2018 à 14 h 16 - n° 111453 • Skema business school dans la catégorie « stratégie d'établissement » ;
• Ephemer de l’Université catholique de Lille dans la catégorie « initiative - programme » ;
• et Ayni, start-up incubée au Cnam dans la catégorie « Jeune pousse ».

Ce sont les lauréats des trois prix du concours Ines (Innovations numériques pour l’enseignement supérieur) décerné par News Tank et remis le 30/01/2018 lors de Think Education et Recherche à l’Université Paris Dauphine. 

Le jury récompense également le concours d’innovation étudiant « Hacke ta fac » (Université de Bordeaux), en lui décernant un prix du jury, et la start-up Study and co, soutenue par PSLPSLParis Sciences Lettres, en lui accordant un prix coup de coeur. 

31 dossiers ont été examinés par le jury. Voici le détail des projets lauréats et la liste de l’ensemble des candidatures jugées admissibles.
Remise du prix "initiative - programme" pour Ephemer - © Seb Lascoux
Remise du prix "initiative - programme" pour Ephemer - © Seb Lascoux

Catégories

  • Stratégie : récompense une politique numérique globale dont les résultats s’observent sur plusieurs champs d’activités d’un établissement ou d’une institution (administration, pédagogie, communication, …).
  • Initiative / Programme : récompense une ou plusieurs initiatives prise(s) en matière d’intégration du numérique dans les activités pédagogiques.
  • Jeune pousse : récompense des start-up portées par des étudiants ou jeunes diplômés incubés par les établissements et dont l’offre cible l’ESRESREnseignement supérieur et recherche.

Le jury et les critères

Le jury et les critères

• Le jury était composé de l’ensemble de l'équipe de News Tank : Marc Guiraud, Gilbert Azoulay, Thierry de Teneuille, Théo Haberbusch, Audrey Steeves, Dahvia Ouadia, Agnès Millet, Joséphine Lefèvre, Théodore Hervieux, Jean-Philippe Braly, Nalini Lepetit-Chella, Claire Dannet.

• Le concours s’attache à mettre en valeur des projets déjà mis en oeuvre : ils ont déjà fait la preuve de leur réussite et démontrent un potentiel de généralisation ou de développement à l'échelle d’un ou plusieurs établissements. Les partenariats noués, l’intégration de l'éthique dans la démarche et la place du projet dans l'écosystème de l'établissement concerné ont également été relevés. La qualité des dossiers et la précision des informations fournies ont par ailleurs constitué un critère de choix.

• Le jury tient à saluer la diversité et la grande qualité de l’ensemble des projets soumis qui tous démontrent la dynamique d’innovation en cours dans l’ESR français.

Les projets lauréats 

Stratégie d'établissement : Skema pour la plateforme LMS K2

Skema a lancé en 2016 un projet de remplacement de la plateforme pédagogique alors en place afin de permettre un développement cohérent à la fois avec sa stratégie d’implantation multicampus et avec les besoins pédagogiques de programmes mettant en valeur le Knowledge Management.

  • Objectifs fixés :
    • Réaliser des activités de pédagogie active synchrones et asynchrones pour l’ensemble des implantations (France, Chine, États-Unis et Brésil) et pour un public rassemblant jusqu’à 2 500 participants simultanés ;
    • Offrir l’accès à une gamme complète d’outils de collaboration, de communication et de co-création en continuité avec l’usage de la plateforme pédagogique.
  • Le projet

K2 est une plateforme de type Moodle. Un des attraits majeurs de K2 tient à sa cointégration avec Microsoft 365 Online. Le projet mobilise par ailleurs des fournisseurs externes (intégrateur Edunao, infrastructure informatique Alterway).

  • Impact

Le projet K2 touche au total près de 10 000 utilisateurs et concerne 2 500 espaces d’activités pédagogiques réparties sur les six campus de l'école. K2 ne dort jamais, avec entre 150 et 250 utilisateurs connectés simultanément à toute heure, et des pics d’activités à 2 500 participants.

Plusieurs séminaires multicampus ont d’ores et déjà été organisés avec le support de K2 (notamment un hackathon en septembre 2017 avec 1 800 participants).

Prix du jury : Hacke ta fac (Université de Bordeaux)

Prix du jury : Hacke ta fac (Université de Bordeaux)

En 2017, l’université de Bordeaux a organisé pour la première fois son concours d’innovation étudiant « HackeTaFac - Transforme ton campus » organisé dans le cadre de son « initiative d’excellence ».

Cette première édition a permis de faire émerger 24 projets étudiants (sur 67 dossier reçus), dont 11 ont été sélectionnés qui portent sur de nouveaux produits et services numériques concernant les communautés du campus, l’entraide étudiante, l’information étudiante, les services collaboratifs (co-voiturage et transport de colis), l’art numérique sur le campus, etc.

Les projets retenus ont été dotés de 10 000 euros chacun et d’un accompagnement par les services centraux de l’université. Certains seront poursuivis sous la forme de projets entrepreneuriaux ou associatifs.

Pour 4 projets sur 11, la dotation HackeTaFac est utilisée comme effet levier pour créer une entreprise valorisant le projet lauréat et pour accéder à des financements supplémentaires, notamment des concours nationaux.

Initiative - Programme : Ephemer, Université Catholique de Lille

Le projet Ephemer vise à proposer, au travers de l’utilisation et le développement des ressources numériques de l’Université Catholique de Lille, une approche pédagogique innovante au service de l’éthique.

Retenu dans le cadre de l’appel à projets DUNE (Développement des universités numériques expérimentales), Ephemer est porté par un consortium réunissant l’Institut Catholique de Lille (ICL), l’Edhec et l’Iéseg.

  • Le principe

Les étudiants de différentes disciplines (droit, économie, psychologie, santé, management, etc.) sont invités à réaliser, dans le cadre de leur cours, une expérimentation visant à les confronter à des enjeux éthiques, au travers de situations variées et adaptables (situations de choix, jeux en groupes, tâches individuelles).

Immédiatement à la suite de cette expérimentation, les étudiants découvrent les résultats et sont invités à tenter de les expliquer.

Enfin, dans le but d’apporter un éclairage différent et de favoriser une mise en conférence des points de vue, un débat pluridisciplinaire est organisé. Celui-ci fait intervenir des chercheurs issus de disciplines variées et des acteurs de terrain en prise quotidienne avec les enjeux éthiques abordés.

  • Premiers résultats

Le projet a débuté le 14/08/2017. Une première expérimentation a pu être conduite au sein de l’ISTC (Institut des Stratégies et des Techniques de Communication). Plus de 130 étudiants en communication ont été invités à réaliser une expérimentation qui a servi de point de départ à un cours portant notamment sur les liens entre éthique et nouvelles technologies.

Les premiers résultats de l’action réalisée soulignent une attitude favorable des étudiants à l’égard de ce dispositif. Sur les trois prochaines années, 16 expérimentations seront organisées dans différentes formations.

Jeune pousse : Ayni

Ayni est une start-up qui développe une plateforme collaborative d’apprentissage des langues qui permet d’apprendre ou de progresser rapidement dans une langue étrangère, grâce à l’apprentissage entre pairs et une technologie nouvelle de « conversation augmentée ».

  • Le principe

Le service (www.ayni.in) permet d’apprendre une langue par la pratique en menant des conversations en binôme avec d’autres apprenants partout dans le monde, sur la base de l’autonomie et de la réciprocité, par le biais d’un outil innovant.

  • Résultats et perspectives 

La plateforme compte 5000 utilisateurs et plus de 15 langues disponibles. En moyenne, les apprenants utilisent le service pendant six mois, à raison d’une fois par semaine, pour des sessions d’apprentissage d’une heure.

Avec le soutien du Cnam et des membres d’ALCTES (Apprentissage des Langues et Cultures en Tandem dans l’Enseignement Supérieur), l’entreprise entend désormais à déployer cette pratique en partenariat avec les enseignants, responsables pédagogiques et directeurs d'établissements sous un format qui reste à définir.

Coup de coeur pour Study&co

Coup de coeur pour Study&co

Le jury récompense Study&Co d’un prix « coup de coeur ».

Ce projet, qui repose sur un « algorithme intelligent », a pour but de proposer une plateforme en ligne pour guider les étudiants français et internationaux à faire face à la complexité des démarches administratives, au surplus d’information et aux frontières qu’ils se posent.

Soutenue par la Comue PSL, la start-up revendique le soutien du Cnous, de la CPU, et du Sgmap.

Liste des candidats

Catégorie initiative/programme

  • Immunova (Université Paul Sabatier, Toulouse 3) : rénover l’enseignement de l’immunologie en Licence 3 ;
  • Laboratoire de travaux pratiques à distance de l'Université de Thiès : mettre en place des bancs de mesures et des maquettes de villa qui peuvent être manipulés à distance par les étudiants ;
  • Play@UPMC (Sorbonne Université) : mise en place d’une plateforme de jeux éducatifs à destination des étudiants de l’UPMC-Sorbonne Université.
  • EirLab, fablab créé au sein de l'école d’ingénieur Enseirb-Matmeca (Bordeaux INP).
  • Ephemer (Ethique et pédagogie holoptique pour un enseignement en réseau), Université Catholique de Lille : intégrer l’éthique dans les enseignements dans une perspective de pédagogie expérientielle.
  • Data R&D Institute EMLyon business school : exploration des enjeux « techniques » et « sociétaux » de la donnée, dans un cadre d’enseignement, de recherche et de R&D.
  • Concours BIM’SE de l’Ensa de Saint-Etienne.
  • Plateforme collaborative de l’Esdes comprenant notamment une salle de classe virtuelle.
  • Master « Ingénierie de la formation et Médias numériques » de l'Espé Paris (Université Paris Sorbonne).
  • Projet BLTeae de l'Espé d’Aix-Marseille : développer une communauté de réflexion sur les pratiques enseignantes et identifier des méthodes et des outils destinés à soutenir l’acquisition de compétences sur la pratique des enseignements de sciences, technologies, ingénierie et mathématiques.
  • Essec BBA - Online 21st Century Skills (Essec business school) : une sélection de cours dans des disciplines autres que l’économie ou la gestion proposés sous forme de Mooc créés par les meilleures universités internationales.
  • Projet « A Smart Path for Everyone » (Institut Artline).
  • Tableau lumineux pour la production de capsules pédagogiques spécialisées (Isae-Supaero).
  • Mon mémoire/projet en 2mn (ISC Paris School of Business) : réalisation de vidéos de présentation des meilleurs projets réalisés par les étudiants dans leur cursus.
  • ExE - Experiential Education, Neoma Business School : utilisation de la réalité virtuelle immersive.
  • Continuum - projet pédagogique multicampus L3 (Skema business school) : développer un nouveau format de blended learning pour les trois campus français de Skema. 
  • Think & Create (Toulouse BusinessSchool) : création et mise en place d’un environnement d’apprentissage par projet digital, collaboratif et professionnel visant à maximiser le développement et la valorisation des compétences transversales des étudiants.

Catégorie jeune pousse

  • Ayni, incubée au Cnam : plateforme collaborative d’apprentissage des langues.
  • Woltö, incubée à EMLyon business school : plateforme web collaborative d’apprentissage des langues.
  • Prismo, incubée à l’Esdes business school : présenter les CV sont forme de prisme qui présente de manière visuelle le parcours (formation et expérience) et compétences (techniques et personnelles). 
  • Oïkos, incubée à l’Isit : création d’une plateforme digitale qui facilite le recrutement de bénévoles pour les associations liées à l’environnement, les démarches d’engagement associatif pour les étudiants et les démarches d’accréditation de crédits.
  • Study&Co, incubée par PSL : plateforme gratuite qui propose une information personnalisée et anticipée concernant toutes les démarches de la vie étudiante.  
  • Piquoti, incubée à Skema Business School, « calendrier social » via une application de partage d’agenda.

Catégorie stratégie d'établissement

  • Smarter Business School (EMLyon business school) : création d’un nouvel environnement d’apprentissage global et digital qui met l’innovation pédagogique et la transformation numérique au cœur de la sa stratégie de l’école. 
  •  Ed-Tech Factory (Grenoble Ecole de Management) : les EdTechs pour « comprendre les évolutions de notre métier, rejoindre nos étudiants là où ils sont, sur mobile ; répondre aux problèmes du manque de salles de classe (distanciel) ; proposer de vraies expériences d’apprentissage ; rendre accessible la formation à un plus grand nombre ; travailler avec notre écosystème ». 
  • Plateforme LMS K2 Skema Business School : remplacement de la plateforme pédagogique alors en place afin de permettre un développement cohérent à la fois avec sa stratégie d’implantation multicampus et avec les besoins pédagogiques de programmes mettant en valeur le Knowledge Management.
  • HackeTaFac - Transforme ton campus  (Université de Bordeaux) : concours d’innovation étudiant. 
  • Les agrobiosciences en transformation numérique (Agreenium) : développer un écosystème innovant pour la transformation numérique de l’enseignement supérieur français en agrobiosciences.
  • Iquiz (Isae-Supaero) : service en ligne facilitant l’interaction entre apprenants et enseignants.
  • Panka by Audencia : solution de brandcontent.
  • Co-design IDL (Integration of Distance Learning), faculté des sciences et des techniques de l’Université de Nantes : amener toutes ses équipes pédagogiques à réaliser une hybridation des enseignements sur toutes les UEs de la licence au master, soit 9 000 heures de formation à distance à produire.
Fin
loader mask
1