Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Ensa Nantes : « Développer collectivement le projet d'établissement autour des valeurs » (HCERES)

News Tank Éducation & Recherche - Paris - Actualité n°91010 - Publié le 14/04/2017 à 11:02
- +
© Ensa Nantes
© Ensa Nantes

« Développer collectivement le projet d’établissement (…) précisant les valeurs et la raison d’être partagées par les communautés ; tenir compte des recompositions du dispositif de l’enseignement supérieur régional en cours afin de se positionner ; continuer à construire l’articulation entre ingénierie et création ; intégrer la démarche qualité dans toutes les missions et activités de l’école » : telles sont les principales recommandations faites par le HCERES à l’Ensa Nantes, dans son rapport d'évaluation daté du 13/03/2017 et mis en ligne le 22/03/2017.

Parmi les points forts de l'école, le HCERES note la capacité de l’Ensa Nantes à « se saisir du potentiel et du dynamisme de son environnement pour asseoir sa stratégie en la matière » ; une offre de formation « très diversifiée » et une stratégie de perfectionnement « s’appuyant sur la réflexion pédagogique au sein du dispositif mis en place avec les instances », ou encore un accompagnement de la mobilité académique des étudiants.

Il relève toutefois « une dégradation du taux de validation du diplôme de master en deux ans et un suivi de l’insertion insuffisant » ; des instances (CA Conseil d’administration , CS Conseil scientifique ) « trop peu mobilisées » sur la stratégie d’établissement, notamment sur la politique de site ; une politique de développement des ressources propres et une modélisation économique des activités « insuffisamment formalisée ».

Dans sa réponse au HCERES, Christian Dautel
, directeur de l’Ensa Nantes reconnaît que la gouvernance de l'école « aura à s’affirmer davantage en concertation avec l’ensemble des communautés ». Il indique par ailleurs que certaines initiatives « ont fait et font actuellement l’objet d’expérimentations : les démarches innovantes sur la pédagogie ; la création de l’Ensa Nantes-Mauritius ; l’ouverture d’une nouvelle formation architecte-manager ; le positionnement de l'école dans ce que sera la “nouvelle université à Nantes” ».


Points forts, points faibles et recommandations

« Une position très favorable dans le schéma régional de recherche-formation-innovation »

Dans sa conclusion, le comité ajoute que « l'établissement se trouve aujourd’hui dans une position très favorable dans le schéma régional de recherche-formation-innovation et au sein du pôle nantais », et a mené à bien « une reconfiguration de la recherche de manière consensuelle ». Il souligne que la contribution étudiante à la dynamique de l'établissement est devenue une réalité : « les étudiants sont représentés dans la plupart des instances, une CVE [Commission de la vie étudiante] a été instaurée, les associations sont nombreuses et soutenues ».

Cependant, le HCERES Haut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur nuance ses conclusions sur plusieurs points, notamment l’international : « la priorité de la période écoulée a été mise sur le développement du campus mauricien qui a mobilisé beaucoup de moyens, alors que la stratégie plus globale de l’établissement est encore à construire ». Par ailleurs, il note que la gouvernance exécutive « n’a toujours pas laissé la place attendue à la gouvernance politique ».

Le contexte de l'évaluation

L'évaluation a principalement porté sur :

  • « La stratégie de site de l'établissement, notamment vis-à-vis de la Comue Communautés d’universités et d'établissements  UBL Université Bretagne Loire  ;
  • la gouvernance, avec la clarification de l’organigramme et des circuits décisionnels, la précédente évaluation ayant recommandé que la gouvernance administrative laisse une plus large place à la gouvernance politique ;
  • les liens entre recherche et formation ;
  • la politique de qualité, en particulier dans le domaine des formations et du suivi de l’insertion, point également relevé en 2011 comme étant à améliorer ».

Réponse de Christian Dautel, directeur de l’Ensa Nantes

Dans sa réponse, Christian Dautel, directeur de l’Ensa Nantes déclare que « la direction saura se saisir des attentes du comité qui apportent indéniablement une contribution essentielle et révèlent ce que doit être l’engagement de l’Ensa Nantes pour les prochaines années ».  

Expérimentations

« Durant la phase 2011-2015, certaines initiatives ont fait et font actuellement l’objet d’expérimentations :

  • les démarches innovantes sur la pédagogie ;
  • la création de l’Ensa Nantes-Mauritius ;
  • l’ouverture d’une nouvelle formation architecte-manager ;
  • le positionnement de l'école dans ce que sera la “nouvelle université à Nantes“.

Christian Dautel,  »regrette que le comité n’ait pas toujours su apprécier l’aspect innovant de ces expérimentations« .

Objectifs initiaux 

Le directeur rappelle les  »actions ambitieuses (…) en cohérence avec les objectifs initiaux : son ancrage territorial, la qualité de l’organisation de son activité de recherche, sa politique de formation initiale et continue qui permet d'élever les qualifications de ses publics étudiants et professionnels, tournée vers l’innovation la dynamique positive de l’ouverture partenariale ; (…) sa forte identité à l’international avec le projet d’antenne à l'Île Maurice ; (…) la participation soutenue des étudiants à la vie de l'établissement« .

Politique de site et UBL

Le directeur reconnait un  »certain “flottement“ dans le processus d'élaboration de la politique de site de l'établissement (…) car la Comue Bretagne-Loire, avant de se stabiliser, a connu pour elle-même certains atermoiements« .

De plus, il rappelle que  »la stratégie de site sera encore à négocier, dans un cadre toujours en évolution, puisque la “nouvelle université à Nantes” devra consolider sa nouvelle configuration« . 

Gouvernance

Christian Dautel affirme que la gouvernance  »aura à s’affirmer davantage en concertation avec l’ensemble des communautés de l’Ensa Nantes, comme le recommande le comité des experts, mais sans renoncer, avec sincérité, à sa manière d’exercer ses missions« . 

Objectifs de l’Ensa Nantes

Le directeur de l’Ensa liste plusieurs objectifs à venir pour l'école :

  •  »sécuriser les parcours professionnels des étudiants en proposant des cursus différenciés (double cursus) ou en animant l’incubateur Centrale/Audencia/Ensa Nantes pour accompagner l’innovation ;
  • renforcer la dimension internationale en prenant part au développement du campus ICSIA (international campus for sustainable and innovative Africa) à l'Île Maurice et répondre à l’augmentation mondiale de la demande de formation ; 
  • encourager les innovations pédagogiques dans la refonte des enseignements en initiant une approche par compétences ou en favorisant l’agilité des étudiants par l’usage du numérique ;
  • agir pour le développement d’un nouveau paysage de l’enseignement supérieur fondé sur la coopération, la création de l’alliance Centrale/Audencia/Ensa Nantes ;
  • redéfinir les domaines d'études des masters pour proposer des trajectoires lisibles pour les étudiants et en corrélation avec les grands défis de notre époque". 

L’évaluation de l’Ensa Nantes a eu lieu du 11 au 13/10/2016. Le comité d’évaluation était présidé par Anne Coste, architecte, professeure, Ensa Grenoble, ancienne directrice de l’Ensa Saint‐Étienne, ancienne directrice du laboratoire cultures constructives, unité de recherche architecture, environnement et cultures constructives.

Ont participé à l’évaluation :

• Vincent Becue, doyen de la faculté d’architecture et d’urbanisme de l’université de Mons (Belgique) ;

• Christelle Didot-Martin, secrétaire générale d’académie adjointe pour le Rectorat de l’Académie de Nancy Metz ;

• Erwan Flatard, étudiant, cursus master Ensa Paris‐Belleville ;

• Frank Salama, architecte, enseignant à Ensapl (Lille) et à l’Esa (Paris) ;

• Philippe Thiard, maître de conférences des universités en géographie‐aménagement, ancien vice‐président en charge du patrimoine immobilier à l’université Paris‐Est Créteil Val de Marne.

Françoise Marillia, déléguée scientifique, et Marie Salaün, chargée de projet, représentaient le HCERES.

École nationale supérieure d’architecture de Nantes (Ensa Nantes)

Catégorie : Ecole d'architecture


Adresse du siège

6 Quai François Mitterrand
44000 Nantes France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 1843, créée le 05/05/2014 à 12:22 - MàJ le 20/09/2021 à 12:07

© Ensa Nantes
© Ensa Nantes