Université d’Angers : une plateforme d’analyse des comportements équipée pour les chercheurs de SHS

Paris - Actualité n°212052 - Publié le 22/03/2021 à 15:29
Maison de la recherche Germaine Tillon de l’Université d’Angers -

L’Université d’Angers se dote d’un « UserLab », plateforme destinée à l’analyse des comportements et qui doit permettre aux chercheurs en SHS Sciences humaines et sociales de réaliser des tests « au plus proche du réel sur des individus ou des groupes, notamment dans le domaine du marketing, de la neuropsychologie ou de l’économie comportementale », annonce-t-elle le 11/03/2021.

Cette plateforme a été installée au sein de la Maison de la recherche Germaine Tillion. « Il s’agit d’une salle de 50 m2 équipée de différents dispositifs permettant de stimuler des individus et d’enregistrer leurs réactions. Un ingénieur est chargé de l’animation du lieu », précise l’université.

« Nous avons fréquemment l’occasion d’inaugurer des plateformes pour des disciplines de sciences dures ou de santé, beaucoup plus rarement en SHS et langues. Cette plateforme est à ce sens assez symbolique, et en lien avec la volonté de l’UA Université d’Angers de soutenir et d’accompagner la recherche dans ces disciplines, notamment en marketing et psychologie », déclare Christian Roblédo, président de l’université, lors de son inauguration, le 16/03.

Cette plateforme sera ouverte à la formation, « ainsi qu’aux prestations extérieures, comme toute plateforme. Cela va permettre de montrer que dans les universités, il existe des ressources pour les territoires, en lien avec des partenaires économiques », ajoute le président.

Le budget prévu pour le lancement du Userlab est de 193 000€, financés par le CPER Contrat de plan État-région 2015-2020, le RFI Recherche formation innovation Ouest Industries Créatives et l’Université d’Angers. La plateforme s’inscrit dans un réseau régional de trois UserLab, à Nantes, Angers et prochainement au Mans.


Une démarche coopérative et territoriale

« Tout le travail réalisé à l’Université d’Angers depuis des années, en SHS, sur l’interdisciplinarité se concrétise par le lancement de ce UserLab à Angers », indique Philippe Simoneau, vice-président recherche de l’université.

Selon lui, si les SHS « sont au cœur du dispositif, il concerne aussi toute la communauté scientifique angevine, et plus largement au niveau régional, avec Nantes et bientôt Le Mans, grâce à ce réseau de UserLab qui est assez inédit ».

Une démarche coopérative illustrée aussi par le financement de cet équipement, pour un budget de 193 000 €, et réparti entre plusieurs acteurs, comme le précise l’université à News Tank :

  • CPER 2015-2020, dont Etat et région : 72 815 € ;
  • RFI Ouest Industries Créatives, consortium de 14 partenaires mené par l’Université de Nantes et co-animé avec l’École de design Nantes Atlantique appuyant un programme de Recherche - Formation - Innovation : 75 000 €
  • Université d’Angers : 45 000 €.

Stéphanie Houël vice-présidente de la région Pays de la Loire en charge de l'Esri Enseignement supérieur, recherche et innovation , y voit aussi « la capacité à travailler sur l’ensemble du territoire, ce que montre l’ouverture de plateformes sur les trois métropoles. Nous sommes attachés à une bonne répartition des équipements, gage de développement et de proximité, essentielle pour les étudiants, les chercheurs et les entreprises. »

De nouvelles opportunités de recherche et de partenariats

Outre des ordinateurs, un système de captation et diffusion audio et vidéo, l’espace comporte un casque de réalité virtuelle, des outils de mesures électrophysiologiques, d’analyse des expressions faciales, de suivi du regard… « Ces équipements permettent à des disciplines de SHS de s’ouvrir à des domaines plus numériques, comme les labos de la SFR (Structure Fédérative de Recherche) MathStic », indique Florian Focone, UserLab manager de la P2AC (Plateforme angevine d’analyse des comportements).

Le projet intéresse particulièrement :

  • le Groupe de recherche angevin en économie et management (Granem) qui « pourrait, par exemple, y mener des tests sur de nouveaux produits ou étudier le comportement d’individus face à des stimuli sensoriels ou différents types de choix ou de risques » ;
  • le Laboratoire de psychologie des Pays de la Loire (LPPL) qui « projette des expériences évaluant les processus cognitifs (mémoire, prise de décision, raisonnement, etc.) dans différents environnements. »

Philippe Allain, professeur de psychologie et directeur du LPPL témoigne : « UserLab va nous permettre d’aller plus loin dans nos recherches. L’intérêt des chercheurs pour ces outils n’est pas nouveau, cela fait 15 ans qu’on les a introduits dans nos recherches, mais nous n’avions pas forcément tout l’environnement numérique, donc ce sera de nouvelles opportunités.

« L’idée, c’est que progressivement d’autres laboratoires puissent s’emparer de ce nouvel outil pour leurs projets », indique Dominique Sagot-Duvauroux, directeur de la SFR Confluences.

Pour Stéphanie Houël, cette plateforme a un « rôle fédérateur d’autant que la recherche se joue souvent aux frontières, par l’hybridation des disciplines ».

Transfert au monde économique et à la société

Cette plateforme se veut aussi un support à des échanges et des prestations avec des acteurs socio-économiques, « en s’appuyant sur notre capacité à recruter des personnes en dehors du monde académique pour les expérimentations de recherche, et pour aider à la valorisation de la recherche universitaire », précise Florian Focone.

« On dit souvent que Angers fait office de ville test pour la France, et de nombreux produits sont testés chaque année. Il manquait peut-être l’instrument iconique de l’ESR Enseignement supérieur et recherche qui peut accompagner les entreprises dans cette démarche », indique Patrick Le Callet, directeur scientifique du programme Ouest industries créatives.

Pour Stéphanie Houël, cette plateforme pourra aussi aider à l’accompagnement des transitions : « L’expérience utilisateur a un rôle majeur pour travailler sur les changements auxquels nous devons faire face. On voit par exemple aujourd’hui la réticence qui existe sur les vaccins. Cela peut être utile de voir comment on travaille sur les comportements individuels ou collectifs, afin d’accompagner au mieux les transitions. »

Université d’Angers

L’université d’Angers (UA), dont l’existence officielle remonte à 1432 (elle était alors la cinquième de France dans l’ordre de création), a été créée sous sa forme actuelle en 1971.


Catégorie : Université


Adresse du siège

Service facturier
40, rue de Rennes
BP 73532
49035 Angers Cedex 01 France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 1485, créée le 19/02/2014 à 11:42 - MàJ le 10/03/2014 à 16:25


Maison de la recherche Germaine Tillon de l’Université d’Angers -