Début

Exclusif Synergie développe Cockpit et Speedlink, deux outils pour améliorer les relations entreprises-écoles

Paris - Publié le mardi 13 décembre 2016 à 17 h 14 - n° 83045 L’association Synergie campus entreprises, qui réunit les responsables marque employeur de 30 grands groupes français et internationaux, travaille à la mise au point de deux outils numériques pour améliorer les relations entreprises-écoles.
• Le premier, Cockpit, est une plate-forme de pilotage des actions écoles de l’association, développée par Job Teaser sur la base d’un cahier des charges commun.
• Le second, Speedlink, consiste en une application permettant aux étudiants participants à un forum entreprises de déposer leur CV via un QR Code. Elles sont respectivement testées par Grenoble Ecole de management et l’EnstaEnstaÉcole nationale supérieure de techniques avancées ParisTech.

« De plus en plus d’entreprises ont à justifier de leur retour sur investissement sur des forums parfois coûteux. De notre côté, nous devons pouvoir rendre des comptes et suivre toutes nos actions à destination des entreprises, afin d’en mesurer les retombées tangibles », déclare Susan Nallet, directrice du département carrières, alumni et relations employeurs à GEMGEMGrenoble Ecole de Management, le 24/11/2016, à News Tank. « Dans un contexte d’effectifs réduits pour les services carrières des écoles, tandis que les campus managers sont débordés, la digitalisation constitue un outil précieux pour optimiser la relation écoles-entreprises », poursuit-elle.

Cet article vient enrichir le dossier permanent que News Tank consacre à la « marque employeur » son espace « Tank ».
De gauche à droite et de bas en haut: Pascale Michalak, Patrick Peysson, Séverine Lafon et Susan Na
De gauche à droite et de bas en haut: Pascale Michalak, Patrick Peysson, Séverine Lafon et Susan Na

Cockpit : un CRM à destination des entreprises

Origine

Piloté par Synergie Campus, avec le soutien de l’association Agires Développement, qui rassemble 19 écoles de commerce et d’ingénieurs, et de la CGE, Cockpit est développé par la société Job Teaser.

Les premiers modules ont été livrés en janvier 2016 et la phase de test a débuté en octobre, auprès de 10 entreprises pilotes de Synergie (Auchan Retail France, Renault, Volvo, Veolia, Arcelor-Mittal, Nestlé, PWC, Solvay, SNCF, puis Michelin, Safran et d’autres en cours) et une dizaine d’autres en-dehors (Bouygues Construction, Chanel, Limagrain, Bel, Valéo, Savencia, AzkoNobel, GFI, Fives…).

Cockpit fonctionne sur licence annuelle vendue aux entreprises, sur la base d’un logiciel externalisé de gestion de base de données en mode SaaS, alimenté par les campus managers, par les opérationnels ou par les écoles, via un lien simple à utiliser.

« Avant Cockpit, aucune de nos entreprises n’avait d’outil ad hoc pour piloter cette relation, selon Patrick Peysson, responsable des relations écoles et alternance Auchan Retail et pilote du projet au sein de Synergie Campus. Nous souffrions, en sus, d’un manque de lisibilité sur ce que proposaient nos écoles cibles : un manque crucial en cette époque d’évolutions à vitesse grand V (développement de l’apprentissage, projets d’internationalisation, regroupements…). » 

Deux modules distincts

  • 1. Un outil de pilotage global et exhaustif des actions écoles (présentation métier, intervention pédagogique, participation à un forum, à une table ronde…) de ses utilisateurs. 

A la clé, de précieuses remontées d’informations des intervenants de l’entreprise, permettant un reporting de ces actions, au niveau régional et national : le nombre d’évènements menés, leur coût, leurs dates, le tout mis en parallèle avec les frais engagés et le montant en taxe d’apprentissage versée à l’école… 

« Cela permet aussi de garder un suivi du nombre d’étudiants vus en forums, du nombre d’entretiens passés et du taux de conversion de ces entretiens en stage, en alternance ou en emploi. Cela nous aide à décider où investir à l’année », ajoute Magali Algaba, responsable communication et marketing pour le recrutement des cadres à la SNCF.

  • 2. Un annuaire écoles, qui recense à ce jour 604 établissements (écoles de commerce et d’ingénieurs et universités principalement), soit plus de 4 400 formations. 

« Par exemple, je recherche une formation en big data, ou bien encore, un alternant  en management commercial ou en supply chain sur une durée ou une période donnée. A partir de mots clés, je vois automatiquement quelles sont les écoles proposant des spécialisations dans ce domaine et susceptibles d’être contactées », illustre Patrick Peysson.

Avancée du projet

Tous les deux mois, des ateliers sont menés avec les entreprises pilotes de Synergie et des entreprises utilisatrices extérieures. 

Un premier bilan est prévu en décembre 2016, puis au printemps 2017, pour définir les feuilles de route pour 2017. Par la suite, Cockpit a vocation à être partagé de manière large. 

« S’il touche plutôt, à ce jour, les grands groupes, qui misent davantage sur les relations écoles et leur politique marque employeur que les PME, le modèle économique développé par Job Teaser proportionne les coûts à la taille de l’entreprise et au nombre d’actions écoles, et les PME pourraient aussi s’y retrouver », explique Patrick Peysson. 

Les pistes de développement sont nombreuses, entre début 2017 et fin 2018 :

  • Aide au pilotage des ambassadeurs, collaborateurs et étudiants, sur les campus.
  • Partage aux filiales internationales.
  • Intégration instantanée des forums dans Cockpit dès leur création par les écoles.

L’intérêt pour les établissements

Cockpit doit apporter aux écoles une visibilité complète sur les retombées de leurs relations entreprises.

« Cockpit m’intéresse pour sa praticité : il permet aux entreprises de suivre la relation depuis un tableau de bord unique. Si les informations sont partagées avec les écoles, nous serons en mesure d’évaluer la qualité de la relation et d’améliorer le service l’année suivante. Cockpit est aussi  un moyen pour les établissements de mieux faire connaître leurs programmes spécialisés, au-delà des formations grandes écoles », témoigne Susan Nallet (GEM).

Speedlink : un outil collaboratif pour favoriser la relation entre étudiants et entreprises

Origine

Le projet a été initié début 2015 en co-construction entre les entreprises membres de Synergie Campus et les 19 écoles d’Aagires. Il a été lancé à plein via des workshops à la rentrée 2016-2017, qui ont permis d’établir le planning de développement. La phase de création des reportings a commencé début décembre.

Fonctionnement

L’application, développée par Altays, fonctionne en lien partiel avec des sites tels que LinkedIn ou JobTeaser, afin de permettre aux étudiants de récupérer facilement leurs données déjà en ligne. Si certains éléments sont partageables (liste des formations, spécialités des écoles…), d’autres, comme les données individuelles, ne le sont pas.

Avec Speedlink, il suffira à l’étudiant de s’inscrire, en amont voire directement sur le forum, en renseignant quelques informations clés sur son parcours et ses motivations. Puis, à chacune de ses rencontres avec une entreprise, son CV partira automatiquement sur le cloud, via un QR code. 

« Nous nous sommes rendus compte que sur les forums, toutes les entreprises n’avaient pas les moyens de gérer les CV, ce qui allait parfois jusqu’au renvoi pur et simple des étudiants vers leur site carrières », déclare Séverine Lafon, responsable recrutement et marque employeur pour Air Liquide et chargée du projet Speedlink pour Synergie.

« Par ailleurs, la manipulation et la gestion du papier grevait le temps d’échange en face à face avec les étudiants. D’où une situation frustrante pour tous. »

Les entreprises récupèreront directement les CV en ligne, sur un simple clic. « Ce qui leur évitera une maintenance chronophage et leur permettra de se recentrer sur l’échange et la relation humaine avec l’étudiant. Mais aussi de recenser combien de visiteurs sont passés sur leur stand, quels profils d’étudiants sont plus intéressés par tel ou tel type d’entreprise, de métier, d’activité. Tous les types de contrats sont concernés (CDI, CDD, alternance, VIE, stage…), pour une utilisation à la carte », pointe Séverine Lafon.

Perspectives

Speedlink a vocation à être utilisé par toutes les entreprises présentes sur un salon, de la start-up au grand groupe, moyennant une faible redevance intégrée idéalement dans le coût forum. L’application sera également proposée gratuitement, pour les petits forums ou événements d’écoles, aux start-up et aux PME.

« Par la suite, cette application pourrait avoir vocation à intégrer un cadre de recrutement hors étudiants », informe Séverine Lafon. 

Les premiers pilotes devraient lancés sur les forums alternance au printemps prochain. Objectif : proposer un produit opérationnel sur les gros forums de la rentrée 2017-2018.

L’intérêt pour les établissements

 « Nous sommes intéressés par le fait d’avoir un retour qualitatif et quantitatif sur nos forums entreprises, d’autant plus que nous les organisons en commun avec trois autres écoles du groupe ParisTech (Les Mines, les Ponts et l’Ensae),d’où des remontées plus diluées », déclare Pascale Michalak, adjointe en charge des relations entreprises à l’Ensta ParisTech, école membre du groupe de travail dédié à l’outil. 

Speedlink « devrait nous aider à quantifier quels étudiants de chez nous sont passés par telles entreprises, par profils et par années d’études, puis à remonter ces données. A la clé, un meilleur pilotage de nos relations entreprises ». 

Fin
loader mask
1