Début

Science & Vie et La Recherche : « Cesser les attaques contre le journalisme scientifique » (AJSPI)

Paris - Publié le jeudi 1 octobre 2020 à  8 h 41 - n° 194620 « L’AJSPIAJSPIAssociation des Journalistes Scientifiques de la Presse d'Information s’élève contre les suppressions de postes de journalistes scientifiques — et la mise en cause de leur indépendance éditoriale — que cherche à imposer la direction du groupe Reworld Media au magazine Science & Vie, pourtant bénéficiaire : il faut cesser les attaques contre le journalisme scientifique », déclare le bureau de l’Association des journalistes scientifiques de la presse d’information, le 29/09/2020.

« Après la quasi-disparition du magazine La Recherche actée par son propriétaire, le groupe Perdriel, il y a quelques semaines à peine, une nouvelle fois un titre scientifique prestigieux est menacé par la volonté d’économiser ce qu’il faut bien appeler des bouts de chandelle », ajoute-t-il.

L’association de journalistes dit apporter « tout son soutien » à ces rédactions, ainsi qu’aux initiatives qu’elles mettent en œuvre, et rappelle que « rarement la nécessité d’une couverture médiatique de qualité des questions scientifiques n’a été aussi évidente qu’aujourd’hui ».

Une grève illimitée a débuté le 29/09 au sein du magazine Science et Vie, pour défendre son indépendance éditoriale, après le départ de son directeur de la rédaction.
© Fotolia Coloures-pic
© Fotolia Coloures-pic

L’importance des journalistes spécialisés en sciences

L'épidémie de Covid-19 ‏ ‒ « avec son cortège de fausses nouvelles, de rumeurs, d’experts autoproclamés et d’études contestables ‒ est venue rappeler l’importance pour la démocratie et le débat public de journalistes spécialisés en sciences qui puissent faire référence et éclairer nos concitoyens ».

Selon le bureau de l’AJSPI, bien d’autres débats en cours, sur l’énergie, l’agriculture ou la téléphonie de demain, ont une forte composante scientifique et ne pourront se mener sans un travail journalistique d’explication et d’analyse bien conduit. 

L’association en appelle donc aussi bien aux pouvoirs publics qu’aux acteurs privés concernés « pour stopper cette hémorragie et faire le nécessaire pour que continue à exister en France une presse scientifique de qualité, indépendante et bien financée. Il en va du bon fonctionnement de notre démocratie. »

Les journalistes de Science & Vie demandent des garanties

Selon la Société des journalistes de Science & Vie, « un an après le rachat des magazines Science & Vie par le groupe Reworld Media, Science & Vie est plus que jamais en danger », écrit-elle, le 22/09/2020.

Elle précise que les journalistes des magazines Science & Vie demandent des garanties à leur direction générale : «  Un an après le rachat de Mondadori, la société qui les éditait, par le groupe Reworld Media, ils s’inquiètent pour l’indépendance éditoriale de leurs titres ».

Selon le communiqué, cette indépendance a été récemment remise en question par la publication de contenus sur le site internet de Science & Vie sans aucun accord de la rédaction en chef / direction de la rédaction, les journalistes s’inquiétant également pour la qualité du titre Science & Vie « en l’absence de moyens alloués par une direction qui semble considérer que l’on peut produire de l’information sans journalistes ».

Association des journalistes scientifiques de la presse d'information
Fiche n° 4898, créée le 06/04/17 à 06:28 - MàJ le 30/09/20 à 18:42

Association des journalistes scientifiques de la presse d'information


Fin
loader mask
1