Mardi 7 février 2017   Paris-Dauphine
Think Technology, Numérique, Afrique

#ThinkEdu17 - Partager les innovations, débattre des enjeux : bienvenue dans Think Education 2017

Qu’il s’agisse de la stratégie ou de l’organisation des établissements publics ou privés, du rôle des pouvoirs publics, des besoins des entreprises, le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche est confronté à des défis colossaux (adaptation aux mutations provoquées par le numérique, adéquation aux nouveaux besoins de la société et de l'économie…) et vit une transformation structurelle profonde : dans ce contexte, disposer d’une journée pour échanger en toute liberté et en profondeur n’est pas un luxe, mais une nécessité. News Tank vous propose, hors des contraintes et positions institutionnelles, de partager les innovations et les difficultés, de débattre des enjeux, d’envisager le long terme.

Think Education 2017

  • Avenir des formations et de la recherche technologiques (séminaire Think Technology), impact du numérique sur les modèles pédagogique et économique, état et besoins de l’enseignement supérieur africain… mais aussi solutions proposées par les start-up, les associations ou les établissements eux-mêmes, dans le concours TNES (Technologies numériques pour l’enseignement supérieur) : le programme de Think Education 2017 s’annonce dense et enrichissant.

  • Sans oublier que, trois mois avant l'élection présidentielle et les législatives à suivre, l'événement sera aussi l’occasion de faire le point sur les programmes des candidats et de les entendre répondre aux questions de la communauté de l’ESR.

Think Education, organisé par News Tank, vous donne donc rendez-vous le 7/02/2017 à l’Université Paris-Dauphine pour partager les innovations et débattre des enjeux.

Pourquoi Think Technology ?

Think Technology se déroule au sein de Think Education et est organisé avec notre partenaire Ither Consult.

• Le système français d’enseignement supérieur et de recherche a été le théâtre d’importantes réformes dont les plus récentes visaient à mieux le préparer à la concurrence de ses homologues du monde entier. Par ailleurs, son rôle dans la compétitivité de notre économie et dans le développement de notre société est constamment questionné. Sa composante technologique est, sans aucun doute, profondément impactée par ces transformations et par ce questionnement.

• La France est reconnue pour son savoir-faire technologique dans de nombreux domaines (transport, énergie, traitement de l’information…) et les réussites de son industrie sont avérées, de même que la qualité de ses ingénieurs et de ses techniciens.

• Pour autant, chez nous, le mot « technologie » souffre d’un handicap fondamental. Trop souvent en effet, dans notre système d’enseignement secondaire, il est implicitement associé aux filières dites « techniques » de sélection par l’échec.

• Paradoxalement, dans le supérieur, ce point de vue s’inverse puisque les IUT et les écoles d’ingénieurs, en particulier, sélectionnent leurs élèves, et pour certaines d’entre elles attirent les meilleurs d’une classe d’âge. Malgré cela, bon nombre d’organismes de recherche et d’universités ne revendiquent pas pour autant la recherche technologique.

• Enfin, trop souvent dans l’inconscient collectif, la science en ce qu’elle est une explication permanente du monde serait plus noble et moins « dangereuse » que la technologie qui s’ingénie à le transformer.

• Les grandes mutations qui renouvellent notre système d’enseignement supérieur et de recherche sont certainement l’occasion de tenter de trouver des solutions pragmatiques et efficaces aux contradictions et aux antagonismes évoqués ci-dessus.

Le concours « Technologies numériques pour l’enseignement supérieur »

Le numérique a commencé à transformer l’enseignement supérieur et la conception même des formations.

La loi du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche inscrit le numérique comme levier d’une université en mouvement. Le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a donc défini, en octobre 2013, une stratégie numérique pour l’enseignement supérieur.

Quatre ambitions sont affichées pour le numérique :

  • 1) au service de la réussite et de l’insertion des étudiants
  • 2) outil de rénovation des pratiques pédagogiques
  • 3) pour le développement de campus d’avenir
  • 4) pour une université ouverte et attractive, en Europe et à l’international

Avec ses partenaires, VP-Num, CSIESR, EducAzur, CGE, UGEI, CDEFI et Microsoft, News Tank créé et organise un concours intitulé TNES (Technologies numériques pour l’enseignement supérieur) destiné à distinguer les meilleurs projets, produits ou services pour l’enseignement supérieur, qui utilisent le numérique.

Ce concours s’adresse aux start-up, entreprises en cours de constitution, entreprises déjà bien installées mais lançant un nouveau produit ou service, associations, établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche, organismes (GIP, EPA, EPIC, administrations de l’Etat ou des collectivités, etc.) individus, communautés (notamment enseignants-chercheurs).

Six prix seront décernés ainsi qu’un prix complémentaire, le prix du public de Think Education.

  • Gestion : produit ou service destiné à la gestion d’établissement (finances, administration, RH, Alumni, CRM, etc.)

  • Pédagogie / contenus : produit ou service destiné aux professeurs et/ou aux étudiants, ayant un impact sur la pédagogie, les études, la production et l’accès aux contenus

  • Impact social : produit ou service favorisant l’égalité des chances ou l’inclusion dans les établissements

  • Information/orientation

  • Campus numérique

  • Développement durable IT

Objectifs de Think Education

  • Favoriser les échanges entre dirigeants et professionnels des établissements, publics et privés, des administrations de l’État et des collectivités, des institutions ainsi que des entreprises…

  • Croiser les expériences, partager les innovations, analyser l’information, détecter des opportunités et imaginer des solutions au service du développement.

Pourquoi Think Technology ?

• Le système français d’enseignement supérieur et de recherche a été le théâtre d’importantes réformes dont les plus récentes visaient à mieux le préparer à la concurrence de ses homologues du monde entier. Par ailleurs, son rôle dans la compétitivité de notre économie et dans le développement de notre société est constamment questionné. Sa composante technologique est, sans aucun doute, profondément impactée par ces transformations et par ce questionnement.

• La France est reconnue pour son savoir-faire technologique dans de nombreux domaines (transport, énergie, traitement de l’information…) et les réussites de son industrie sont avérées, de même que la qualité de ses ingénieurs et de ses techniciens.

• Pour autant, en France, le mot « technologie » souffre d’un handicap fondamental. Trop souvent en effet, dans notre système d’enseignement secondaire, il est implicitement associé aux filières dites « techniques » de sélection par l’échec.

• Paradoxalement, dans le supérieur, ce point de vue s’inverse puisque les IUT et les écoles d’ingénieurs, en particulier, sélectionnent leurs élèves, et pour certaines d’entre elles attirent les meilleurs d’une classe d’âge. Malgré cela, bon nombre d’organismes de recherche et d’universités ne revendiquent pas pour autant la recherche technologique.

• Enfin, trop souvent dans l’inconscient collectif, la science en ce qu’elle est une explication permanente du monde serait plus « noble » et moins « dangereuse » que la technologie qui s’ingénie à le transformer.

• Les grandes mutations qui renouvellent notre système d’enseignement supérieur et de recherche sont certainement l’occasion de tenter de trouver des solutions pragmatiques et efficaces aux contradictions et aux antagonismes évoqués ci-dessus.

Fablab, PULV - © MGu / NTE

Programme et inscription

  • 5 keynotes introductives
  • 3 débats stratégiques et politiques
  • 10 ateliers et expert rooms thématiques
  • Une master class
  • Une conférence de clôture
  • 4 heures de networking

Retour sur Think Education 2016

S’inscrire

Organisateurs

  • News Tank Higher Ed & Research
  • ITHER-Consult
  • Université Paris-Dauphine

Partenaires

    • CPU
    • Association des vice-présidents numériques
    • Association nationale des vice-présidents de conseil d'administration
    • Conférence des grandes écoles
    • Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs
    • Union des grandes écoles indépendantes
    • AUF
    • Association nationale recherche technologie
    • Fondation nationale pour l'enseignement de la gestion des entreprises
    • Association des directeurs de cabinet de l'enseignement supérieur et de la recherche
    • Association des directeurs généraux des services d'établissements publics d'enseignement supérieur
    • Comité des services informatiques enseignement supérieur recherche
    • Conférence des directeurs des services universitaires de formation continue
    • MEDEF
    • Association des responsables de communication de l'enseignement supérieur
    • Association des villes universitaires de France
    • France Université Numérique
    • Renater
    • Octalia
    • Opcalia
    • EducAzur
    • Steelcase
    • Microsoft
    • Unit4
    • ETS Educational Testing Service
    • Studapart
    • Brains Agency
    • Lafayette Associés
    • UpStand
    • Excellent Triangle Company
    • CILEVEL
    • Evenium
    • Isograd - TOSA
    • Grenoble INP Entreprise
    • ISIC
    • Oscar Campus
    • Aimaira
    • Jobteaser
    • e-marger
    • Meltwater
    • Helvetius
    • Pepite France
    • Kalyzée
    • Trophées Solidaires
    • MEST
    • Editions Le Robert
    • Edunao
    • Alcuin
    • Human Roads
    • Strate
loader mask
1